Logo Facebook Logo Youtube Logo Soundcloud Logo Twitter
Kiss The Freak
Gorod kiss the freak
16/20
De Mysteriis Dom Sathanas Alive
Mayhem de mysteriis dom sathanas alive
17/20
Hardwired…To Self-Destruct
Metallica hardwired to self destruct
15/20
Groupe
Album
Insurrection
Pochette
Nightmare insurrection
Groupe
Album
Land Of Compromise
Pochette
Third eye land of compromise
Groupe
Album
Battlefront
Pochette
Jcjess battlefront
Metal Sickness > Chroniques > Chronique : Place Vendome - Close To The Sun (Frontiers Records - 2017)
Place Vendome
Close To The Sun
Type de CD : Album
Date de sortie : 24/02/2017
Chroniqueur : Pierre
Date de la chronique : 03/03/2017
Place vendome close to the sun
14/20

Voir la fiche du groupe Place Vendome

  • Chronique
  • Line-Up
  • Track-List
Texte
Et de quatre ! Voilà que le label italien Frontiers Records vient enfin de sortir "Close To The Sun", le quatrième album de Place Vendome, l'un des nombreux projets du chanteur Michael Kiske.
Pour les plus jeunes (ou ceux qui viennent de sortir d'hibernation), Michael Kiske est LE chanteur d'Helloween de la belle époque, du temps des mythiques "Keeper Of The Seven Keys – Part. I" (1987) et "Keeper Of The Seven Keys – Part. II" (1988) et un vocaliste de luxe qu'on retrouve dans de nombreux groupes comme UnisonicAvantasiaMasterplan et bien d'autres encore...

Allez, zou ! C'est parti ! Comme on pouvait légitimement s'y attendre, l'opener "Close To The Sun" va envoyer du bois et délivrer un heavy mélodique ultra racé. En l'espace de quelques notes, le maître Michael Kiske prend le taureau par les cornes et pose d'emblée sa voix puissante : il est intouchable dans ce style-là. C'est clair et net. 
On sent que chaque morceau de Place Vendome a été taillé pour lui et que le bougre n'a pas à se forcer pour faire montre de tout son talent ("Hereafter", "Across The Times", "Yesterday Is Gone"). Et même si on retrouve à ses côtés toute une pléiade de guests de haut rang pour donner du relief à l'ensemble, il faut bien avouer que Michael Kiske tire toute la couverture tant il est vocalement au-dessus de la mêlée ("Welcome To The Edge", "Falling Star"). On se demanderait presque si les guests ne seraient pas des faire-valoir, en fin de compte...
Seuls les guitaristes ne souffriront pas de l'aura du maître chanteur (ahah!) à l'image de Gus GKai Hansen ou de Mandy Meyer grâce à leurs soli nerveux et bien sentis qui donneront beaucoup de percussion à l'ensemble ("Light Beyond Dark", "Rding The Ghost", "Helen").

Évidemment, on ne va pas échapper aux sempiternelles ballades quasi obligatoires dans chaque album... Ce sont donc les morceaux "Strong", Breathing" ou "Helen" qui feront office de chansons calmes dans l'univers AOR de "Close To The Sun". Et même si les ballades ne sont pas mauvaises – loin de là – et qu'elles se parent d'une véritable beauté, il faut bien avouer que le genre est éculé et qu'on a vite fait de passer à des titres plus rentre dedans ! 
Ceci étant, le disque est plutôt varié et colle parfaitement à l'univers mélodique de Michael Kiske... on ne va donc pas à demander au bonhomme de renier son style, quand même !

En définitive, même si "Close To The Sun" est loin de révolutionner l'univers du metal mélodique, il est indéniable que Place Vendome fait figure de tête de proue du genre tant que ce vieux briscard de Michael Kiske arrive à transcender des morceaux déjà bien ficelés. 
Ce gars-là a une voix en or et il faut bien avouer que chacun de ses disques se situe bien au-dessus de la concurrence... Vivement la prochaine offrande !

Revenir

Veuillez additionner 6 et 7.
Line-up
  • Michael Kiske (Chant) 
  • Dennis Ward (Guitare, Chant) 
  • Günter Werno (Clavier) 
  • Dennis Ward (Basse) 
  • Dirk Bruinenberg (Batterie) 
  • + Guests

Revenir

Track list
  1. Close To The Sun
  2. Welcome To The Edge
  3. Hereafter
  4. Strong
  5. Across The Times
  6. Riding The Ghost
  7. Light Before The Dark
  8. Falling Star
  9. Breathing
  10. Yesterday Is Gone
  11. Helen
  12. Distant Skies

Revenir