Logo Facebook Logo Youtube Logo Soundcloud Logo Twitter
Groupe de tête d'affiche
Groupe de première partie n°1
Date
15/03/2017
Ville
Toulouse
Visuel / Illustration
Magma toulouse 15032017 09
Groupe de tête d'affiche
Groupe de première partie n°1
Didier Varela
Date
02/03/2017
Ville
Montpellier
Visuel / Illustration
TRUST - Rockstore - 02.03.2017 (8)
Groupe de tête d'affiche
Groupe de première partie n°1
Date
11/02/2017
Ville
Noisiel
Visuel / Illustration
Cernunnos Pagan Fest
Groupe de tête d'affiche
Groupe de première partie n°1
Sepultura
Date
26/02/2017
Ville
Paris
Visuel / Illustration
Kreator motocultor 15082014 03
Groupe de tête d'affiche
Groupe de première partie n°1
Svart Crown
Date
23/02/2017
Ville
Paris
Visuel / Illustration
Benighted murder toulouse 26012016 08
Metal Sickness > Reports > Report : Benighted - Paris - 23/02/2017
Benighted murder toulouse 26012016 08
Benighted
+ Svart Crown + W.I.L.D.
Lieu : Paris (Petit Bain - France)
Date : 23/02/2017
Chroniqueur : Hyrkhnoss

Voir la fiche du groupe Benighted

Texte

BENIGHTED - WORSHIP THE NECROBLEED TOUR 2017

Les concerts se suivent et ne se ressemblent pas. Après l'ambiance californienne amené par Sum 41 et son punk rock ensoleillé et enjoué, on se dirige ce soir vers le Petit Bain pour une soirée gore, gruikesque et bourrine à souhait avec comme maîtres de cérémonie les bouchers stéphanois de Benighted.

Mais avant d'en arriver là, il est temps pour W.I.L.D. (initiales de "Wake Initiated Lucid Dreams", le dernier morceau de la setlist) d'entamer la soirée. Et le moins que l'on puisse dire c'est que cela ne va pas être facile pour eux.
Il n'y a pas grand chose à dire sur leur prestation, le set se déroule sans accroc. Les mecs font le job et présentent même quelques titres de leur prochain album. Rien de très enthousiasmant à se mettre sous la dent, d'autant plus que leurs sons paraissent un peu redondants pour peu que l'on connaisse mal leur musique.
W.I.L.D. a fait preuve d'energie et de professionnalisme mais pas assez pour faire décoller l'ambiance, on verra à peine quelques têtes bouger durant leur set.

Plus noir que le plus noir des noirs. On pourrait résumer le set de Svart Crown par ces quelques mots. C'est bien simple, en l'espace de quelques secondes une atmosphère lourde, sombre et pesante s'installent durablement dans la salle. Plongé en pleins ténèbres, les Niçois balancent leurs missiles mélange de black et de death metal sans ménager les spectateurs et ceux-ci semblent apprécier de se faire malmener car l'ambiance ne redescend pas un seul instant.
L'effervescence est à son maximum et la machine de guerre s'emballe encore davantage. Svart Crown lance l'assaut final en proposant "Khimba Rites", issu de leur nouvel album "Abreaction". Ajoutons à cela un travail intéressant sur les lights qui apporte une touche glaçante à leur show.
Je dois avouer que je n'ai jamais acrroché à la musique de Svart Crown mais en live celle-ci prend une toute autre dimension et j'ai vraiment pris une grosse claque. Un régal de quarante-cinq minutes.

On ne présente plus les invités d'honneur de la soirée. La tournée vient de commencer et c'est avec une grande détermination que les stéphanois viennent nous présenter leur nouvelle bombe "Necrobreed". Et celle-ci va faire un max de bruit.
"Hush Little Baby" résonne dans les enceintes et le ton est donné. Vous connaissez l'expression Le calme avant le tempête ? Elle prend tout son sens ici car c'est la grosse poutre "Reptilian" qui rententit juste derrière. Fracassagede nuques et coups de marteau dans les gencives assurés !
Benighted envoie la sauce et c'est sale, très sale. "Let The Blood Spill Between My Broken Teeth" fait vriller quelques têtes et laisse ses premiers cadavres au sol tandis que les plus vieux fans se pètent la nuque sur le peu de vieux titres que Benighted a choisi de jouer : "Slut", mais aussi "Collapse" et surtout "Stay Brutal". Back in 2003 les gars !
J'ai l'air de râler comme ça parce que tout ne peut être idylique, et c'est le cas de la setlist majoritairement axé sur les deux derniers opus avec cinq titres chacun histoire de bien les mettre à l'honneur. Mais on a eu droit à la cover de Sepultura "Biotech Is Godzilla" et ça c'était jouissif, tout simplement. 

On notera que les récents changements de line up - Fabien (ex-Carnival In Coal, Infected Society) à la guitare et Romain à la batterie - n'ont aucune incidence sur la cohésion du groupe. A les voir sur scène, c'est comme s'ils jouaient ensemble depuis des années et ça fait plaisir à voir.
En conclusion, les Stéphanois nous ont une fois de plus offert une prestation écrasante et pleine de voracité. A fore d'écumer les routes, Benighted est devenu une machine imparable et presque irréprochable.

Merci à Garmonbozia pour l'accréditation.

Setlist Benighted

  • Hush Little Baby
  • Reptilian
  • Reeks Of Darkened Zoopsia
  • Let The Blood Spill Between My Broken Teeth
  • Carnivore Sublime
  • Collapse
  • Slut
  • Versipellis
  • X2Y
  • Noise
  • Necrobreed
  • Forgive Me Father
  • Hostile
  • Stay Brutal
  • Asylum Cave
  • Experience Your Flesh
  • Jekyll

Revenir

Quelle est la somme de 4 et 9?