Logo Facebook Logo Youtube Logo Soundcloud Logo Twitter
Groupe de tête d'affiche
Groupe de première partie n°1
Date
15/03/2017
Ville
Toulouse
Visuel / Illustration
Magma toulouse 15032017 09
Groupe de tête d'affiche
Groupe de première partie n°1
Didier Varela
Date
02/03/2017
Ville
Montpellier
Visuel / Illustration
TRUST - Rockstore - 02.03.2017 (8)
Groupe de tête d'affiche
Groupe de première partie n°1
Date
11/02/2017
Ville
Noisiel
Visuel / Illustration
Cernunnos Pagan Fest
Groupe de tête d'affiche
Groupe de première partie n°1
Sepultura
Date
26/02/2017
Ville
Paris
Visuel / Illustration
Kreator motocultor 15082014 03
Groupe de tête d'affiche
Groupe de première partie n°1
Svart Crown
Date
23/02/2017
Ville
Paris
Visuel / Illustration
Benighted murder toulouse 26012016 08
Metal Sickness > Reports > Report : New Wave Of French Heavy Metal
Antinomys luynes 02062012 15
Pryde
+ Style Trip + Nereids + Messalia + Damaged Voice + Blissken + Antinomys
Lieu : Luynes (Korigan - France)
Date : 02/06/2012
Chroniqueur : Mlle S

Voir la fiche du groupe Pryde

Texte

New Wave Of French Heavy Metal - Tremplin Rock au Korigan

Antinomys(c) Metal Sickness 2012

Le samedi 2juin au Korigan (Luynes, 13) a eu lieu une soirée tremplin, la "New Wave Of French Heavy Metal", organisée par French Heavy Metal Connection et Rebirth 13. Ce troisième tremplin était parrainé par Pryde, les gagnants de l’année dernière, et mettait en compétition pas moins de six groupes ! L’ouverture des portes était annoncée pour 19h00 et le vote du public allait décider du vainqueur. En tant que partenaire et amateur de compétions musicales, Metal Sickness n’allait pas manquer ça !

 

Blissken (c) Metal Sickness 2012

En lice donc six groupes : Antimomys, Blissken, Damaged Voice, Massalia, Nereids, Style Trip. Marine au chant ouvre le bal avec Antinomys, un groupe de heavy metal formé en 2007  qui choisi des textes en français pour une musique bien pêchue qui correspond pleinement aux critères du genre. Bien teinté années quatre-vingt, ils entrent dans la compétition avec une énergie sans faille et une bonne humeur communicative (ce qui sera en fait le leitmotiv de la soirée). Blissken  prend la suite pour un set dynamique, ce groupe formé en 2002 impose un côté rock et rageur (flirtant parfois avec le punk, gavroches  obligent),  ils  enthousiasment le public et gardent une ambiance électrique.  Damaged Voice, dans lequel nous retrouvons à la basse Sébastien Arraïs Mendonça  (Pryde) et Guillaume Spiky Muller (ex Ivalys), officie dans un autre registre. En plus d’être fans de pizzas, ils mélangent death, symphonique et thrash avec deux filles dans le groupe, Tiphaine (guitare) et Elow (chant)  qui posent une voix gutturale sur des morceaux variés et entraînants.

Damaged Voice (c) Metal Sickness 2012

 

Nous n’arrivons malheureusement qu’à la fin de la prestation de Damaged Voice, juste le temps de prendre les informations nécessaires et de se mettre en place pour les trois groupes suivants. Messalia  monte sur scène pour un show punchy gonflé à la testostérone, car selon leurs dires, ils veulent nous en mettre plein notre "fucking head". Du bon gros metal bien mené au sein duquel on sent des influences thrash façon old school comme Metallica à l’ancienne époque.  Le public se régale et le délire reste bon enfant. Nereids et le charismatique Bernie (guitare) nous livrent un metal goth symphonique à chant lyrique (Julie). Une prestation sympathique qui s’inscrit dans la veine des mêmes groupes français du genre (Markise, Ivalys, etc). C’est enfin Style Trip qui ferme ce tremplin avec des musiciens que nous connaissions en partie : Damien Perrot au chant et à la guitare (Forgin Fate, Stereoxyde), Laurent Degremon à la batterie (Forgin Fate), Guillaume Stamm (Crushing Blow). Un groupe formé en 1998 qui voue une véritablement passion pour la scène et qui sait nous faire plaisir grâce à un heavy metal  comme je l’aime parfois un peu speed/heavy (Helloween, Angra...) avec quelques touches de metal façon Maiden. Damien et ses larrons ont eu mon plein assentiment et par là même mon vote !

Messalia (c) Metal Sickness 2012

Pryde monte sur scène pour un show de 35 minutes,  le temps que les organisateurs procèdent au décompte. On aura droit, entre autres, au très attendu et toujours aussi fédérateur "Absence Of Light" ! Un vrai plaisir quand le groupe se lâche sur ce titre-phare mais aussi sur de nouveaux morceaux dont "Point Of No return" qui figurera sur le prochain album "Psychosynthesis" (nom à valider ultérieurement of course). De nouvelles compos toujours aussi pêchues et mélodiques qui laissent présager une galette à fort potentiel servie par un Pryde très  à l’aise et  à l’énergie bien plus sauvage au fil du temps.

Nereids (c) Metal Sickness 2012

 

Grâce à un bulletin individuel, chaque personne avait la possibilité de choisir son groupe favori et c’est Antinomys qui a raflé le prix avec 140 voix. A la clé, un clip offert par Jam-City Production,  également partenaire de la soirée et producteur du clip de Pryde, les parrains de ce tremplin. A l’annonce des résultats et après les  remerciements de rigueur, les vainqueurs de cette session 2012 ainsi que tous les musiciens et organisateurs se sont retrouvés sur scène pour un final haut en couleur boosté par Pryde. Pour boucler cette soirée,  Val a chanté un dernier morceau entouré de ses compères  et de tous les participants dans un joyeux rassemblement aux airs de bouquet final. Le public présent jusqu’à la fin (1h00) a manifesté son plaisir en participant jusqu’à la dernière minute à coup de headbang et d’applaudissements qui n’en finissaient pas.

Style Trip (c) Metal Sickness 2012

 

Une organisation impeccable et un accueil chaleureux (comme d’habitude) ont fait de cette soirée un moment de qualité à la fois intéressant  et convivial. Si vous avez raté cette édition, n’hésitez pas à vous bouger pour l’année prochaine car ce tremplin sudiste est une occasion de découvrir ce qui se fait près de chez vous.

Pryde (c) Metal Sickness 2012

Revenir

Veuillez calculer 5 plus 7.