Logo Facebook Logo Youtube Logo Soundcloud Logo Twitter
Groupe
Visuel/Illustration
Sepultura interview
Groupe
Visuel/Illustration
Psykup ju milka 2 2
Groupe
Visuel/Illustration
Weeks jeremy cantin gaucher
Groupe
Visuel/Illustration
Eyeless
Visuel/Illustration
Mike lepond
Groupe
Visuel/Illustration
Opeth
Metal Sickness > Interviews > James Lamie de Dream Theater le 08/02/2017
Dream theater 25 birthday tour
Dream Theater
Propos tenus par James Labrie (chant)
Interview réalisée Par Téléphone
Date : 08/02/2017
Chroniqueur : Mlle S

Voir la fiche du groupe Dream Theater

Introduction

A l'occasion de leur "25th Anniversary Tour", James Labrie nous fait l'honneur de passer un moment avec nous.  Ravie d'avoir pu discuter avec ce grand vocaliste, qui sait rester accessible et drôle. Merci !

Texte

En premier lieu, merci pour cette interview et désolée pour mon mauvais Anglais, surtout l'accent !

Ça va, j'arrive à comprendre (rires).

Cette  année vous fêtez les 25 ans de votre album "Images And Words". C'est un peu  album qui marque  de début de la carrière de Dream Theater  en tant que  du groupe unifié et le premier avec toi en tant que chanteur. Quel est ton ressenti, 25 ans plus tard ?

C'est une super aventure. On a produit de nombreux albums dont je suis fier depuis "Images And Words" et on a fait plusieurs tournées mondiales pour la sortie de ces albums. On revient avec "Images And Words" car je pense que c'est un album qui a marqué et qui a un réel succès international. C'est une pièce majeure de ce qu'on est aujourd'hui.

Si tu restes longtemps dans un groupe, il doit y avoir une vraie dynamique qui te pousse, des challenges, des défis à relever. Et en même temps, il faut faire attention à rester cohérent, pertinent avec ce que tu fais, tout comme avec tes fans. 
Je suppose que c'est quelque chose que l'on doit appliquer comme une règle de vie. Et il me semble  que c'est ce que l'on a accompli avec le groupe à travers ces années, dans nos créations, notre travail.

À cette occasion vous faites donc une nouvelle tournée mondiale.  Vous jouez tout cet album, mais plus encore, comme des titres mythiques ou affectionnés par vos fans. Comment prépares et gères-tu ta voix pour chanter près de trois heures ?

Je prends beaucoup de drogues (rires). Non je te taquine ! Tous les jours je fais des exercices, je fais attention à mon sommeil, à mon alimentation (je consomme beaucoup de fruits et de légumes) et en boisson, principalement de l'eau. Je m'échauffe doucement et je redescends tout aussi tranquillement.

Je prends soin de moi car ce sont des shows qui demandent vraiment beaucoup vocalement. Mais ce  n'est pas  simplement un challenge pour moi, il y a aussi les autres membres du groupe.
C'est également un niveau de performance élevé pour eux. C'est pour ça qu'on doit rester concentrés, c'est une concentration permanante pour nous tous.

Tu as dit lors d'une interview pour Prog Sphere que tes morceaux favoris étaient "Scarred" et "Octavarium". Est-ce vrai et si oui, allez-vous les jouer pendant cette tournée ?

Oh ! Non, on ne joue aucune des deux (rires). Tout d'abord pour "Octavarium", c'est une chanson extrêmement longue et sans doute peu adaptée aux conditions live. Et concernant "Scarred", on ne focalise pas vraiment sur cette période pour la  tournée, elle est issue de l'album "Awake" (1994).

J'aime ces chansons, on les ressortira peut-être mais sur cette tournée on joue un premier set avec des morceaux variés et plus récents (après 2000), puis un second set avec les morceaux propres à "Images And Words". C'est un peu la particularité de cette tournée. Deux sets qui marquent deux époques et qui peuvent toucher tous les fans.(ndlr setlist de la date parisienne - Le Zenith) 

Cette tournée anniversaire marque-t-elle le début de 25 autres années de carrière pour Dream Theater ou une façon de dire à vos fans, merci pour tout mais on commence à songer à stopper la machine "Dream" d'ici quelques années ?

Non, je ne pense pas que ce soit l'un ou l'autre... On n'y pense pas vraiment. Là on est en train de voir pour retourner en studio afin d'écrire et enregistrer un nouvel album, donc on n'envisage pas de s'arrêter.

On ne se met pas une date limite et on est tous pleinement investis dans le groupe et dans ce qu'on fait. On va donc aller en studio l'année prochaine, après cette tournée, pour travailler un nouvel album et à ce titre, rien n'indique aujourd'hui qu'on raccroche prochainement

Nous allons rester  dans cet état d'esprit et continuer comme ça encore dix ans peut-être (rires). Parce qu'on aime ce qu'on fait, ce qu'on vit.  On aime composer de la  bonne  musique et des albums. On  a ça en nous, dans notre cœur et dans notre esprit. Et rien ne laisse présager qu'on lève le pied.

Vous faites une seule date en France. Pourquoi pas plus, le sais-tu ?

Je suppose que c'est par rapport à l'organisation de cette tournée mondiale... Il me semble que nous allons revenir en mai, mais je n'ai pas encore de date à te donner pour l'instant.

C'est très difficile. On va en Espagne, au Portugal, dans beaucoup de pays à travers l'Europe. Bien sûr on aurait aimé faire deux ou trois dates pour rencontrer nos fans français qui sont nombreux.
C'est d'ailleurs incroyable l'accueil qu'ils  nous réservent à chaque fois. Mais malheureusement, ce sont les aléas du booking sur une tournée mondiale.

Peut-on s'attendre à voir Dream Theater lors d'un festival dit "d'été" ?

Non, je ne pense pas... On va se poser un peu pendant l'été, on va prendre des congès. On va bouger à travers le monde entier, l'Europe comme je te disais, mais aussi l'Australie et l'Amérique du Nord. Donc quand on aura fini tout ça, on aura besoin de reposer durant l'été (rires).

Tu viens du Canada ?

Oui je viens de loin !

Est-ce que tu parles un peu Français, quelques mots ?

Non... je ne parle pas français... je ne connais pas vraiment  de mots à part : "comment ça va, ça va... et aussi le... très bien, merci, merci beaucoup" (rires)

Que voudrais tu dire à vos fans, ceux qui vous suivent et vous soutiennent depuis tout ce temps  ?

Merci à chacun d'entre eux, on apprécie vos mots, vos attentions et la confiance que vous avez en Dream Theater, ici en France.
C'est une vraie relation, honnête et de longue date, c'est incroyable. Nous les remercions et nous souhaitons aussi les remercier sur scène.

Merci à Olivier Garnier d'avoir rendu cette entrevue possible.

Revenir

Quelle est la somme de 7 et 3?