Logo Facebook Logo Youtube Logo Soundcloud Logo Twitter
Groupe
Visuel/Illustration
Sepultura interview
Groupe
Visuel/Illustration
Psykup ju milka 2 2
Groupe
Visuel/Illustration
Weeks jeremy cantin gaucher
Groupe
Visuel/Illustration
Jumping jack
Visuel/Illustration
My only scenery
Groupe
Visuel/Illustration
Messaline interview paris 2015 02
Metal Sickness > Interviews > Interview du groupe de métal Virgin Chapter le 17/01/2010
Virgin chapter
Virgin Chapter
Propos tenus par EnDlEsSjOe (chant, guitare, samples) et 7Stone (guitare)
Interview réalisée par mail
Date : 17/01/2010
Chroniqueur : Mr Zède

Voir la fiche du groupe Virgin Chapter

Introduction
On avait découvert Virgin Chapter il y a quelques temps déjà avec la compilation de nos confrères – et néanmoins amis – de French Metal, "A Tombeau Ouvert" dans laquelle le trio se fendait d'un terrible "Save Yourself". Quelques mois plus tard, le groupe vient de sortir en autoproduction sa toute première galette "From The White Side" aux forts accents métal 90's pas forcément originale mais ô combien accrocheuse. Rencontre avec EnDlEsSjOe et 7Stone pour en savoir un peu plus sur e premier disque...
Texte

Salut ! Originalité oblige, est ce que vous pouvez présenter le groupe, pour ceux qui ne connaissent pas encore Virgin Chapter ?

Salut ! Et bien pour ceux qui nous connaissent pas encore (et ils sont encore trop nombreux !), le projet Virgin Chapter a été créé fin 2008 par Pierre qui est à la guitare et moi au chant. Avant de se lancer tête baissée dans la constitution d’une line-up, on a préféré tous les deux, se concentrer dans un premier temps dans la création de titres et la mise en place d’une identité visuelle. Quand le projet a réellement commencer à prendre forme, Ardeshir et Xavier nous ont rejoint pour former la session Bass/Batterie.

"From The White Side" vient tout juste de sortir. Comment vous sentez vous ? Avez-vous eu des retours des ventes ? Du public ? Des chroniques ?

On est super heureux ! Il fallait me voir le jour où j’ai tenu le CD pour la première fois, un véritable gosse au lendemain de Noël. Pour les ventes, ça a démarré tout naturellement par nos potes, nos collègues du travail qui nous ont toujours soutenu dans ce projet et puis aujourd’hui, avec la promotion du groupe sur internet, c’est un peu tout le monde et pas forcément un public exclusivement amateur de groupes underground à notre grand étonnement.

Pourquoi ce nom de groupe, "Virgin Chapter" ?

On a bossé nos titres pendant plusieurs mois avant de se pencher sur le nom du groupe. Pour nous, des titres qui sonnent, c’était notre priorité absolue. Et vient le moment où on doit donner un nom au bébé et on a choisi le nom Virgin Chapter tout simplement parce que ce projet, c’était un vrai nouveau départ pour nous. Un peu comme un écrivain qui se retrouve à écrire la première page de son nouveau roman. J’avais multiplié par avant des projets très élitistes et je voulais revenir à des choses plus essentielles : le gros son des guitares et les mélodies.

Comment définirez-vous votre musique ? On sent que l’ombre de Deftones plane parfois au-dessus de Virgin Chapter… Quelles sont vos influences ? …

Notre musique est quelque part entre le rock alternatif et le métal, en passant par des trips Pop ou même gothique par moment. Pour les Deftones, on adore leurs titres mais pas plus que Pearl Jam, Alice in Chains ou encore Korn, Meshuggah ou Dream Theater. Pour cet album, je crois qu’on n’a jamais voulu sonner comme bidule ou machin. Ce qu’on recherchait avant tout, c’était de faire un album qu’on aimerait écouter et voir sur scène sans aucune prétention particulière pouvant flattée un quelconque ego.

L'alchimie de Virgin Chapter fonctionne plutôt bien. Comment vous êtes vous tous rencontrés ? Quels sont vos parcours musicaux ?

Pour Pierre et moi, on s’est rencontré dans son ancien groupe où j’ai été au chant pendant quelques semaines avant que tout splitte LOL Et Ardeshir et Xavier, on s’est rencontrés grâce à la magie du web. On est tous issus de différentes formations et Xavier, c’est le seul de nous quatre qui arrive à vivre exclusivement de la musique puisqu’il est responsable son dans un bahut et prof de batterie à la fois.

Avant même la sortie de ce disque, Virgin Chapter possédait déjà une excellente réputation via la compilation French Metal. Est-ce que ça vous a mis la pression pour sortir cet album? Ou du moins une bonne pression qui vous a permis de vous transcender ?

C’est grâce à French Metal que l’aventure a réellement démarré. Je remercie encore Pete pour le boulot qu’il réalise pour la scène métal française. Avec la diffusion de notre titre " Save Yourself " sur leur compilation en mai 2009, on a eu de bonnes chroniques et surtout de nombreux messages d’encouragement qui nous a confortés dans notre volonté à sortir un premier opus.

Comment s'est passé l'enregistrement de ce disque ? Où est ça a été fait ? Combien de temps ça a pris ?

L’enregistrement s’est fait quelque part entre chez Pierre et chez moi puisque nous avons tous les deux des home studio assez bien équipés. On s’échangeait souvent les bandes et les idées via internet et on n’a pas hésité à enregistrer jusqu’à 8 pistes de guitares rythmiques sur un titre. Lorsqu’on n’était pas d’accord, c’était souvent nos femmes qui tranchaient ! lol Et en tout et pour tout, l’album nous a pris un peu plus d’un an pour sa réalisation en bossant essentiellement les week end et les jours de repos.

Qui est ce qui s'est chargé de cette production plutôt rentre dedans ?

Pour la production de " From the White Side ", c’est moi-même avec mes petits doigts musclés ! Je voulais avant tout un album simple et très varié avec une identité sonore et visuelle affirmée. Je voulais aussi quelque chose d’épuré et d’efficace. D’après les premiers retours que nous avons eu, je crois que l’objectif a été atteint et on est dans l’ensemble très satisfait du résultat au regard de nos moyens.

Est-ce que toutes les compositions étaient déjà terminée avant de les enregistrer ou est-ce que vous vous êtes laisser une marge de manœuvre pour improviser quelques trucs ?

C’est une question assez difficile car certaines chansons ont été des démos bien avancées, parfois même venant d’anciens groupes que nous avons remis au goût du jour. D’autres, quant à elles, ont étaient composées quasiment en même temps qu’elles ont été enregistrées. On répétait inlassablement les parties avant d’être pleinement satisfaits du résultat. Parfois un rien peut faire toute la différence sur un titre que ce soit pour le mixage ou même l’attaque d’une simple cymbale.

Comment tu vois cette réalisation par rapport aux débuts du groupe ? Une (r)évolution ? Une étape… ? Une continuation…? Un début…?

Ce premier album n’est bien entendu qu’un début car on est capable de bien plus. L’album a été principalement réalisé par Pierre et moi, et maintenant que nous avons Xavier et Ardeshir au sein du groupe, je pense que le projet ne pourra qu’évoluer par la suite, tout en gardant notre son et notre identité.

Tu es totalement satisfait de "From The White Side" où tu changerais quelques petits trucs avec du recul ? Lesquels ? Pourquoi ?

C’est une question piège ? (rires) Car je crois que pour être un bon musicien, il faut forcément être un perfectionniste et dans ce registre, il y a du bon comme du moins bon... Mais pour répondre simplement à ta question, on ne changerait rien car on adore ce premier album.

Etes-vous à la recherche d'un label ? Si oui, avez-vous eu des pistes ? Lesquelles ? Si non, pourquoi ?

Je crois que tous les groupes se mettent en tête un jour de chercher un label. Mais la réelle question, c’est pourquoi ? Car il faut savoir que les labels de nos jours recherchent essentiellement des groupes qui peuvent évoluer par leurs propres moyens. Alors pour nous, la réponse est non, sauf si on rencontre un label qui dispose de moyens promotionnels que nous ne disposons pas.

Quels sont les sujets de vos textes ?

Nos textes traitent de sujets qui me sont très personnels : des séquences de ma vie ou celle de mes proches mais en même temps assez ouverts pour que chacun puisse les interpréter à sa façon. Une grande partie des textes a d’ailleurs été co-écrite par la personne qui m’est la plus chère.

Vous avez fait le choix du chant anglais et vous vous en sortez plutôt bien. Est-ce qu'à l'inverse, le chant en français aura vocation à se développer dans l'avenir comme sur "Pour Ton Retour Final", par exemple ?

Même si la langue française est moins facile à faire sonner, je l’ai toujours préféré pour sa grande richesse et son vocabulaire. Incontestablement, nous serons amenés à écrire plus de titres en français, même si le chant en anglais restera la grande majorité.

En ce qui concerne les compos, comment ça se passe ? Tout le monde compose et vous fonctionnez en démocratie pour la direction artistique des morceaux ou il y a un tyran parmi vous ?

Clairement, je proclame la démocratie alors que les autres membres ne sont pas tout à fait d’accord sur ce point (rires). Plus sérieusement, tout le monde compose mais il y a quand même une base solide qui est apportée au début par l’un d’entre nous. Chaque titre a sa propre identité que nous essayons de préserver en la faisant évoluer.

Un mot sur l'artwork. Qu'est-ce qu'il représente ? Qui s'en est chargé ?

La couverture de l’album " From the White Side " a été réalisée par un photographe espagnol dont je suis complètement dingue depuis plusieurs années. Lorsqu’on lui a envoyé quelques titres pour le solliciter, il nous a tout simplement demandé ce que nous voulions comme esprit de couverture. Je lui ai alors raconté l’histoire du thème abordé sur le titre " Pour ton retour final " et il nous a fait une proposition qui nous a tout de suite accroché. Sinon le reste des photos a été fait par un ami de Pierre et j’ai réalisé la mise en page.

Qu'attends-tu de Virgin Chapter à court et long terme ?

En cœur : qu’on continue à prendre autant de plaisir qu’aujourd’hui !
De continuer le plus loin possible tout en ayant la tête bien sur les épaules !
Vendre des disques et être sollicités pour des passages en radios locales ou sur internet comme on l’est aujourd’hui, c’est que du bonus pour nous !

Comment tu définirais un concert de Virgin Chapter ? Est-ce que des dates sont prévues afin de promouvoir ce disque ?

A ce stade, ça reste encore un secret car on est en pleines préparations de nos concerts prévues pour promouvoir l’album. Au-delà du bon son, on promet un véritable show à tous ceux qui se donneraient la peine de venir nous voir un jour. Venez, vous ne serez pas déçus, l’info est sur notre myspace.

Que pensez-vous de la scène métal française ?

La scène Métal est bien plus riche qu’on le croit. Il y a des groupes fantastiques qui galèrent et d’autres qui marchent juste parce qu’ils ont des moyens financiers ou des contacts que d’autres n’ont pas. Mais au-delà de ça, je suis déçu de voir que la majorité des fans de rock ou de métal ne connaissent essentiellement que des groupes américains alors qu’on a aussi bien, voir mieux chez nous. A ceux là, je vous demande juste de faire un tour sur google, tapez " webzine métal " et vous découvrirez des perles ! Moi-même, j’ai été dans ce cas alors n’hésitez pas.

Pensez-vous qu'avec ce disque, Virgin Chapter puisse avoir vocation à pointer le bout de son nez au sein de la scène française ?

Seul l’avenir nous le dira mais comptez sur nous pour faire toujours les choses avec intégrité et sincérité. Nos fans augmentent de jour en jour mais on sait très bien aussi que l’existence d’un groupe peut basculer au néant quasiment du jour au lendemain. Parfois pour des bonnes raisons et d’autres fois pour une connerie sans nom car quoiqu’on en dise, un groupe, ça reste avant tout une aventure humaine avec tous les aléas que cela implique.

Est-ce qu'une autre réalisation (album, maxi, démo, compilation, split…) sortira bientôt ou dumoins est en cours de réflexion ? Toujours en autoproduction ? A quoi peut-on s'attendre ?

A l’heure actuelle, on se concentre essentiellement sur la promotion de " From the White Side " mais de nouveaux titres sont en cours de composition. Le deuxième album de Virgin Chapter sera en autoproduction… ou pas. Il est encore trop tôt aujourd’hui pour vous dire comment il sonnera.

Votre meilleur souvenir au sein du groupe ? ...et le pire ? Oui, c'est ma question "people"…

Pierre me disait hier qu’il n’avait pas de mauvais souvenirs. Quant à moi, ça était sans doute le jour où j’ai vu qu’on pouvait télécharger notre album gratuitement alors qu’il n’était même pas sorti ! Mais c’est de bonne guerre car moi-même je télécharge assez souvent ! (mais attention, c’est pas bien - rires ). Quant aux bons souvenirs, il y en a déjà trop et tout ce qui se passe en ce moment c’est que du bonus (c’est bon, je radote là)

S’il y a une question que je ne vous ai pas posée et à laquelle vous espériez fébrilement tant répondre…c’est à vous !

Une question qu’on nous pose assez souvent, c’est notre définition du White Side. Et je réponds dans un premier temps que c’est un concept de singularité. Et puis sinon ça fond dans la bouche et c’est bourré de protéine, comprendra qui pourra ;)

Un message pour les (millions de) lecteurs de Metal Sickness ?

Un big remerciement à Métal Sickness pour cet interview et à toi, Mr Zède (qui est réputé pour ses questions fétiches mais chuuut c’est un secret – ça va finir par se savoir, à force ! – ndlr Mr Zède). Longue vie au webzine. Keep on rockin’ et que le White Side soit avec toi :)

Revenir

Veuillez additionner 8 et 5.