Logo Facebook Logo Youtube Logo Soundcloud Logo Twitter
Groupe
Visuel/Illustration
Sepultura interview
Groupe
Visuel/Illustration
Psykup ju milka 2 2
Groupe
Visuel/Illustration
Weeks jeremy cantin gaucher
Groupe
Visuel/Illustration
The arrs
Visuel/Illustration
Apres la pluie
Groupe
Visuel/Illustration
Shannon
Metal Sickness > Interviews > Interview du groupe de métal Undercover Slut le 01/08/2010
Undercover slut
Undercover Slut
Propos tenus par ‘O’ (chant)
Interview réalisée par mail
Date : 01/08/2010
Chroniqueur : Mr Zède

Voir la fiche du groupe Undercover Slut

Introduction
Depuis quelques années, les français d'Undercover Slut font le buzz autour d'eux avec leur réputation sulfureuse et leurs disques qui ont mis tout le monde d'accord sur leur immense potentiel (on se souvient de la claque de "Communism Is Fascism" en 2004).
Il n'en fallait pas moins au label Deadlight Entertainment pour se fendre d'une réédition digipack (avec deux éditions vinyle) d'"Amerikkka Macht Frei", le dernier album en date d'Undercover Slut. Entretien avec le chanteur ‘O’ pour faire le point...
Texte

Salut ! Originalité oblige, est-ce que tu peux présenter le groupe, pour ceux qui ne connaissent pas encore UNDERCOVER SLUT ?

‘O’ : Hello! Moi même (lead vocals) ; Divine (lead guitar) ; Drag (rhythm guitar) ; Dav (bass) & Fake (drums) composons le line-up actuel d’ UNDERCOVER SLUT. “UNDERCOVER SLUT, ou ce groupe que tes parents ne souhaitent pas que tu apprécies! "

"Amerikkka Macht Frei" est sorti depuis quelques temps, maintenant. Comment vous sentez vous ? Avez-vous eu des retours du public ? Des chroniques ?

‘O’ : I feel good ! Les chroniques d’ “Amerikkka Macht Frei” sont ultra positives en France et à l’international. Les medias l’apprécient, idem pour les kids. Tant mieux, tout le monde est satisfait, sauf les blaireaux qui nous détestent !

Pourquoi cette réédition de CD et des vinyles chez Deadlight Entertainement ?

‘O’ : Parce que Deadlight nous l’a gentiment proposé.

On sent qu' UNDERCOVER SLUT a énormément gagné en cohésion et en "professionnalisme" depuis "Communism Is Fascism". Que s'est-il passé ? Est ce que cette évolution s'est faite de manière consciente ou de façon plus naturelle ?

‘O’ : L’idée étant de surpasser le passé, d’où un " Amerikkka Macht Frei " supérieur au " Communism Is Fascism " en tous points.

L'alchimie d' UNDERCOVER SLUT sur "Amerikkka Macht Frei" fonctionne plutôt bien, or, 'O' tu restes le seul maître d'œuvre et rescapé du line-up d'origine. Pourquoi cette valse des line-up ?

‘O’ : Parce qu’un groupe, c’est en quelque sorte un couple. Un couple c’est 2 personnes avec des hauts et des bas et des difficultés proportionnelles. Un groupe tel que celui-ci, c’est la plupart du temps 4 personnes, 5 personnes actuellement, avec également des hauts et des bas et des difficultés en conséquences. Je ne suis pas spécialement quelqu’un de facile à dealer avec, mais je dois dire pour ma défense qu’il y a eu beaucoup trop de blaireaux dans ce groupe de par le passé. Et ma personnalité est difficilement compatible avec ce genre d’individus. Ce qui débouche tôt ou tard sur un clash. Soit untel se casse, soit untel se fait virer… no big deal !

Comment s'est passé l'enregistrement de ce disque ? Où a-t-il été enregistré ? Combien de temps a duré l’enregistrement ?

‘O’ : Je garde d’excellents souvenirs du processus d’enregistrement de ce disque. " Amerikkka Macht Frei " a été enregistré au Chop Shop à Los Angeles, propriété dans les collines d’Hollywood appartenant à Scott Humphrey, producteur de Rob Zombie, Mötley Crüe, etcetera… Chris Baseford (Rob Zombie, Tommy Lee, John 5), assisté par Will Thompson (Rob Zombie) se sont occupé du disque. Grosso modo 6 semaines, rough mix compris.

Est-ce que toutes les compositions étaient déjà terminées avant de rentrer en studio ou est-ce que vous vous êtes laissé une marge de manœuvre pour improviser quelques trucs ?

‘O’ : Tout était quasi prêt avant de monter dans l’avion. Mes textes également, bien que je les ai régulièrement modifié.

Il semble que les morceaux soient plus matures et plus "fluides" qu'auparavant. Comment s'est passé le processus de composition ?

‘O’ : Relativement rapidement. La pre-production a eu lieu dans un appartement à Paris, puis au Next Level Studio à Los Angeles avec Stevo Bruno (Brides Of Destruction, Five Finger Death Punch) avec lequel il y a eu un clash peu de temps après. Tout a été très rapide. Je modifiais mes lyrics constamment, parfois quelques minutes avec mes prises vocales. Beaucoup de spontanéité au final.

Comment s'est passé le travail avec Chris Baseford ? A-t-il apporté des idées ou décidé de nouvelles directions artistiques à prendre ?

‘O’ : Chris est une personne très sympathique, ce fût très agréable de travailler avec lui. Il nous a apporté son professionnalisme et a eu la délicatesse de nous laisser œuvrer tel que nous le souhaitions artistiquement parlant.

Comment vois-tu cette réalisation par rapport aux débuts du groupe et aux précédentes réalisations ? Une (r)évolution ? Une étape… ? Une continuation…? Un début…?

‘O’ : En toute objectivité et sans pour autant cracher sur le passé, " Amerikkka Macht Frei " est largement supérieur aux précédents disques. Production, compositions, artwork… Donc, évolution/révolution !

Tu es totalement satisfait de "Amerikkka Macht Frei" où tu changerais quelques petits trucs avec du recul ? Lesquels ? Pourquoi ? Sans langue de bois, quels sont selon toi les points forts mais aussi les points faibles de cet album ?

‘O’ : Je ne changerai rien du tout. " Amerikkka Macht Frei " est un putain de bon album avec ses qualités, ses défauts et qui possède un énorme charme !

Quels sont les sujets de tes textes sur "Amerikkka Macht Frei" ?

‘O’ : Principalement politiques et d’actualité.

Il y a quelques guests sur cet album : Eric Griffin, Teddy Heavens et Matthew Roberts. Pourquoi ces choix ? Comment se sont passées les rencontres ? Est-ce que ces guests peuvent donner une certaine "légitimité" internationale à UNDERCOVER SLUT ?

‘O’ : Pour l’anecdote, j’ai rencontré Eric sur Melrose ; Teddy sur Hollywood Blvd. et Matthew au Chop Shop ! Teddy de Rebel Rebel est mon ami depuis genre 12 ans maintenant, Eric depuis 10 ans et Matthew nous a été présenté par une de nos amies/groupies, également amie/groupie de Manson! Pour répondre à ta dernière question, je dirais non, dans le sens où le groupe était déjà " international " avant qu’Eric, Teddy & Matt trainent au Chop Shop avec nous. Le groupe a, à ce jour, effectué 6 tournées aux USA, donné plusieurs shows à Londres, comptabilise + de 250,000 amis à travers le monde via MySpace : www.myspace.com/undercoverslut

En ce qui concerne les compositions, comment cela se passe t-il ? Vous composez tous et vous fonctionnez en démocratie pour la direction artistique des morceaux ou il y a un tyran parmi vous ?

‘O’ : Divine et Drag composent l’un et l’autrre de leur côté. Les titres me sont proposés, le pls souvent acceptés, très rarement refusés. J’utilise des textes déjà écrits, ou bien j’écris en fonction. Puis vient la mise en place, le découpage des lyrics et tout le drama qui s’en suit !

Qu'attends tu d' UNDERCOVER SLUT à court et long terme ?

‘O’ : Plus de ceci et plus de cela !

Comment définirais-tu un concert d' UNDERCOVER SLUT ? Est-ce que des dates sont prévues afin de promouvoir ce disque ?

‘O’ : Chaotique !
Nous serons en tête d’affiche au Slimelight à Londres le samedi 11 septembre 2010.
D’autres shows ici et là sont en cours de booking et seront annoncés lorsqu’ils seront confirmés. Pour ceux qui souhaitent nous booker, merci de contacter : offensiverecords@aol.com

Que penses-tu de la scène métal française ?

‘O’ : Je préfère m’abstenir de tout commentaire vu que je ne m’y intéresse pas.

Penses-tu qu'avec ce disque, UNDERCOVER SLUT puisse avoir vocation à être le fer de lance de l'indus français ?

‘O’ : Devenir le fer de lance de telle ou telle chose n’est et n’a jamais été le but recherché ! Maintenant, si il y a des personnes qui voient en " Amerikkka Macht Frei " ceci ou cela : pourquoi pas ! Chacun est libre de penser comme bon lui semble.

Est-ce qu'une autre réalisation (album, maxi, démo, compilation, split…) sortira bientôt ou dumoins est en cours de réflexion ? A quoi peut-on s'attendre ?

‘O’ : Nous enregistrons actuellement de nouveaux titres.

Ton meilleur souvenir au sein du groupe ? ...et le pire ? Oui, c'est ma question "people"…

‘O’ : Meilleur souvenir ? Difficile à répondre, il y en a tellement. Certains shows, celui au Whisky A Go Go par exemple. L’enregistrement d’ " Amerikkka Macht Frei " au Chop Shop. Pire souvenir ? Incapable de te répondre vu qu’il y a toujours une leçon positive à tirer de tel ou tel mauvais plan. RAS donc !

S’il y a une question que je ne vous ai pas posé et à laquelle vous espériez fébrilement tant répondre…c’est à vous !

‘O’ : Celle-ci !

Un message pour les (millions de) lecteurs de Metal Sickness ?

‘O’ : Continuez de lire! Sélectionnez vos lectures en revanche ! Merci à toi pour la liberté d’expression ! " Zede’s not dead, baby ! "

Revenir

Veuillez calculer 2 plus 5.