Logo Facebook Logo Youtube Logo Soundcloud Logo Twitter
Groupe
Visuel/Illustration
Sepultura interview
Groupe
Visuel/Illustration
Psykup ju milka 2 2
Groupe
Visuel/Illustration
Weeks jeremy cantin gaucher
Groupe
Visuel/Illustration
Blood ages
Groupe
Visuel/Illustration
Sidilarsen
Groupe
Visuel/Illustration
Dustbowl
Metal Sickness > Interviews > Interview du groupe de metal HellXHere le 16/08/2011
Hellxhere
HellXHere
Propos tenus par Mirwan (guitare)
Interview réalisée par mail
Date : 16/08/2011
Chroniqueur : Mr Zède

Voir la fiche du groupe HellXHere

Introduction

HellXHere est un jeune groupe français né en 2007 de la collaboration entre le prolifique compositeur breton Mirwan et le gratteux Fred Hamm (qui a entre autre sorti son premier album solo en 2000, "Aquarius Dream" sur lequel on retrouve Pascal Mulot en plus de ses nombreux autres projets jazz/fusion). Après quelques temps d'hibernation, le duo se retrouve en 2009 pour composer des morceaux influencés par Metallica, Judas Priest, Sentenced et Megadeth. Pas nouveau certes, mais diablement incisif ! A compter de 2010, HellXHere se met au travail pour arranger, mixer et faire le mastering de son premier album éponyme, sorti récemment sur Brennus Music...

Texte

Salut ! Originalité oblige, est ce que tu peux présenter le duo, pour ceux qui ne connaissent pas encore HellXHere ?

Salut ! Au départ, nous sommes deux fans de heavy/speed/thrash metal old school qui avons voulu apporter notre pierre à l'édifice du metal. Nous venons de Saint Laurent du Var dans le 06. Depuis peu, le duo est d'ailleurs devenu un trio puisque Alexis (ex-Artefact, ex-Ghostfather) nous a rejoint !

On va juste être 4 gars qui vont botter des culs avec la banane ! - Mirwan

"HellXHere" est sorti il n’y a pas si longtemps. Dans l’état actuel des choses, avez-vous eu des retours des ventes ? Du public ? Des chroniques ?

Les bilans sur les ventes sont semestriels et on n'a donc pas encore de chiffres mais ça devrait nous arriver dans le mois qui vient. Ne nous étant pas produits sur scène pour soutenir l'album, les retours du public se limitent aux réseaux sociaux sur lesquels on apparaît, que de bons retours jusqu'ici. Pour terminer sur les chroniques, elles ont toutes été positives jusqu'ici (en bons élèves du heavy metal on a été fier de se taper des bonnes notes ! (rires), on a même eu des chroniques non sollicitées, ce qui est encourageant.

Pourquoi ce nom de groupe, HellXHere ?

J'aime les calembours et jeux de mots - il y en a d'ailleurs dans les paroles et les titres des morceaux de l'album; et je voulais un nom qui comporte "hell" ou "black" ou "judas" ou un truc du genre pour en quelques sortes nous rendre identifiables en tant que groupe de heavy (j'exagère, hein !). Qui plus est, c'est un nom qui se prononce pareil dans toutes les langues non?!

Comment définirais-tu votre musique ? Quelles sont vos influences… ?

En une phrase, je résumerais en disant qu'on fait du heavy metal old-school mâtiné de speed/thrash, ce dans une sonorité plutôt moderne. Nos références sont Metallica des débuts, Megadeth, Judas Priest entre autres.

L'alchimie de HellXHere fonctionne plutôt bien. Comment vous êtes vous rencontrés tous les deux ? Quels sont vos parcours musicaux ?

En fait le duo s'est formé par le biais du net. Je vivais en Bretagne mais projetais de trouver un boulot sur Nice et j'ai commencé à regarder ce qui s'y faisait en matière de bonne musique. Fred Hamm avait à l'époque une page consacrée à son album "Aquarius Dreams" sur laquelle je suis tombé. Après quelques messages, l'achat et l'écoute de son album (il est dur en affaire (rires), on s'est lié d'amitié et on se disait qu'il faudrait se faire un projet ensemble quand je serai sur place... En ce qui concerne les parcours musicaux, le mien est quasiment vierge - rien qui n'ait dépassé le stade du groupe de garage; en revanche, Fred Hamm a à son actif quelques 6/7 albums dans des styles musicaux assez différents, il s'est produit sur pas mal de scènes enviables et a collaboré avec plusieurs grands noms.

Comment s'est passé l'enregistrement de ce disque ? Où est ça a été fait ? Combien de temps ça a pris ?

L’enregistrement s’est passé en plusieurs étapes. Tout d’abord, Fred a travaillé sur les sections rythmiques de chaque titre et je validais ou non les propositions et structures des morceaux. Il a essayé de rester au plus proche de ce que j'avais déjà travaillé sur ses versions démo. Une fois les « basse/batterie » préenregistrées, nous répétions sur chaque titre pour délimiter les parties guitare de chacun. Tout l'enregistrement s'est fait ça chez Fred entre juin et novembre 2010.

Une chose est sure, je n'aurais pas sorti un album s'il ne m'avait pas plu à 100% ! - Mirwan

Un mot sur l’enregistrement ? Qui s’en est chargé ?

C'est Fred qui a oeuvré en tant qu'ingénieur son sur l'enregistrement, il a également pris en charge le mixage de l'album. Pour le mastering, on a fait appel à Luc Mahé de Village Musique Studio avec qui Fred avait déjà travaillé, il a été vraiment à l'écoute et aussi force de proposition sur certains aspects, ainsi on a rapidement trouvé le son qu'on voulait et abouti au résultat que vous connaissez.

Est-ce que toutes les compositions étaient déjà terminées avant de rentrer en studio ou est ce que vous vous êtes laisser une marge de manœuvre pour improviser quelques trucs ?

Au moment de l'enregistrement, la totalité des structures des morceaux (y compris les leads d'harmonie) était finalisée à l'exception peut-être de "Pyramid". En ce qui concerne les soli, tous les miens étaient calibrés déjà depuis un moment sauf peut-être le duel de solos de "His memory lives on through you" qui a été en partie retravaillé en studio. Fred a improvisé la plupart des solos en studio sur une base déjà pensée.

Comment tu vois cette réalisation par rapport aux débuts du groupe et à vos carrières solo respectives ? Une (r)évolution ? Une étape… ? Une continuation…? Un début…?

Par rapport aux débuts au groupe, c'est à la fois une révolution - on n'imaginait pas forcément en arriver là au moment où on a commencé à jouer ensemble; et un début - quand on a remis le projet sur les rails en 2009 on voulait suivre un cycle "normal" c'est-à-dire faire l'album et ensuite le jouer live... Au niveau de nos carrières, c'est clairement une révolution pour moi (et j'espère un début !) alors que c'est plus une évolution pour Fred qui signe pour la première fois avec un label.

Tu es totalement satisfait de "HellXHere" où tu changerais quelques petits trucs avec du recul ? Lesquels ? Pourquoi ? Sans langue de bois, quels sont selon toi les points forts mais aussi les points faibles de ce disque ?

Je suis véritablement satisfait du résultat compte tenu du travail accompli. Une chose est sure, je n'aurais pas sorti un album s'il ne m'avait pas plu à 100% ! Si vraiment il avait fallu changer des choses, ça aurait été d'avoir un vrai batteur derrière les fûts puisque c'est quelque chose qui nous a été reproché dans certaines critiques. Les points forts de l'album : sa pêche, sa fougue, sa diversité et son accessibilité Les points faibles : sa méconnaissance par le public pour l'instant !

Quels sont les sujets de vos textes dans "HellXHere" ?

En majeure partie, ce sont des sujets universels de la vie courante: La nécessité de remonter la pente suite à la perte d'un proche comme dans "His memory lives on through you", la prise de conscience qu'un changement doit s'opérer dans sa façon d'appréhender la vie comme dans "Change of Baseline", certains aspects du milieu du travail sur "Hitman"... Les deux seuls titres à part sont "Hell Is Here" et "Vows of Deicide". Le premier parle d'une femme qui s'interroge sur ses malheurs et qui se rend compte qu'elle est en enfer (mais elle a encore sa moto (rires), le second est à la fois un acte d'accusation qui fait porter la responsabilité des morts et malheurs du monde à un dieu insensible et calculateur et à la fois le serment que la punition pour ça est la mort... (c'est très second degré principalement en raison du fait que Dieu n'existe pas).

Vous avez fait le choix du chant anglais et vous vous en sortez plutôt bien. Pourquoi ce choix ? Est-ce que le chant en français est totalement exclu des futures compositions de HellXHere ou est ce qu'il aura vocation à se développer ?

Il y a plusieurs raisons à ce choix pas toutes très avouables d'ailleurs... C'est beaucoup plus facile de faire du yaourt en anglais quand on est Français, je pense! Par rapport au postulat de départ, nos modèles sont anglo-saxons et c'est un peu pour se rapprocher d'eux qu'on a écrit en anglais. La sonorité de l'anglais passe vraiment mieux à mes oreilles de ce point de vue. Ensuite, le français n'est pas véritablement une langue universelle, j'avais aussi entendu dire que dans certains pays (aux Etats-Unis notamment) les gens attachaient peu d'importance aux paroles (dans ce qui influe sur leur plaisir à écouter un morceau) et je voulais un peu leur éviter une barrière supplémentaire. Enfin, au contraire en France, on est un peu plus pointilleux sur les paroles, ça représente une difficulté et une pression supplémentaire de faire des textes accrocheurs sans tomber dans le ridicule... Pour toutes ces raisons, il y a peu de chances que le chant français se développe.

On n'imaginait pas forcément en arriver là au moment où on a commencé à jouer ensemble - Mirwan

En ce qui concerne les compos, comment ça se passe ? Tout le monde compose et vous fonctionnez en démocratie pour la direction artistique des morceaux ou il y a un tyran parmi vous ?

Il n'y a pas pour l'instant de généralité ni de règle établie pour l'avenir. En ce qui concerne ce premier album, j'ai fourni la majeur partie de la matière première sous forme de riffs ou même de démos, le liant a été surtout fourni par Fred qui apportait par ailleurs sa patte sur les harmonie. Disons que le travail a deux a été assez facile étant donné que peu de voix étaient à prendre en compte. Il a du y avoir de la négociation sur des structurations et harmonies pas toujours partagées dès le départ. Ni de la démocratie, ni de la tyrannie mais plutôt une relation d'associés.

Un mot sur l'artwork. Qui s'en est chargé ?

C'est moi qui m'en suis chargé. L'idée a toujours été de mettre en avant la musique, c'est la raison pour laquelle le logo sur fond noir nous permettait à la fois d'être sobre dans notre visuel et d'être tout de suite reconnu.

Qu'attends tu de HellXHere à court et long terme ?

A court terme, j'espère qu'on aura la possibilité de défendre dignement notre musique en live et par dignement j'entends "avec un line-up qui assure" mais aussi avec des dates nombreuses et de qualité ! On ne s'est jamais véritablement projeté à long terme, mais disons que cela va dépendre du retour global suite à l'album et au live, le ton sera donné et les perspectives pourront être envisagées.

Comment tu définirais un concert de HellXHere ? Est-ce que le groupe aura vocation à se produire sur scène ?

En ce moment, Fred et moi bossons les morceaux en vue de leur adaptation à la scène et on monte le line-up, on cherche des gens qui vont assurer (c'est déjà le cas avec Alexis) et qui vont nous permettre de capitaliser sur ce travail pour que le résultat final soit très pro, très carré et rentre-dedans mais surtout pour qu'on puisse s'abstraire des difficultés techniques pour s'éclater ! Bref, on va juste être 4 gars qui vont botter des culs avec la banane !

Que pensez-vous de la scène française qui fait du bruit ?

Je sais que Fred apprécie des groupes comme Gojira ou encore Dagoba. Il y a de très bons groupes en France mais je ne pense pas que la question de la nationalité soit véritablement importante. Ce qui prime c'est l'énergie et la créativité.

Est-ce qu'une autre réalisation (album, maxi, démo, compilation, split…) sortira bientôt ou dumoins est en cours de réflexion ? Toujours chez Brennus Music ?

Sache déjà qu'on apparait sur la compilation French Metal 2011 avec le morceau "Sin-drenched Fruit" ! Pour la suite, on ne fait pas de projets pour l'instant, on avance au jour le jour, on a sorti l'album, on en fait la promotion tout en montant le line-up pour le live qu'on prévoit pour la fin de l'année. Une fois le live entamé, on commencera peut-être à réfléchir à ce qu'on fera après. Le fait de ne pas nous presser ne nous a jusqu'ici pas desservi donc on profite surtout ! Quoi qu'il en soit, rien n'exclut la réalisation d'un futur album et rien n'empêche que ça se fasse avec Brennus Music.

Ton meilleur souvenir au sein du groupe ? ...et le pire ? Oui, c'est ma question "people"…

Le meilleur jusqu'ici pour moi ça a été de se voir chroniquer dans la presse spécialisée et les webzines et surtout le retour positif qu'on a eu ! Il n'y a pas vraiment de pire moment précis, mais disons que la période entre fin 2007 et début 2009 a été dure à passer étant donné que le groupe était plus ou moins en stand-by...

S’il y a une question que je ne vous ai pas posée et à laquelle vous espériez fébrilement tant répondre…c’est à vous !

J'essaie toujours d'être le moins fébrile possible... donc non pas de question!

Un message pour les (millions de) lecteurs de Metal Sickness ?

On espère de tout coeur qu'ils écouteront ce qu'on fait, en tant que fans de metal, on aime vraiment l'album et on pense que ça devrait être pareil pour eux, c'est un peu pour ça qu'on l'a fait !

Revenir

Quelle est la somme de 3 et 8?