Logo Facebook Logo Youtube Logo Soundcloud Logo Twitter
Groupe
Visuel/Illustration
Sepultura interview
Groupe
Visuel/Illustration
Psykup ju milka 2 2
Groupe
Visuel/Illustration
Weeks jeremy cantin gaucher
Groupe
Visuel/Illustration
Devildriver
Groupe
Visuel/Illustration
Nephalokia
Groupe
Visuel/Illustration
Still square
Metal Sickness > Interviews > Interview du groupe de metal Foolish le 11/08/2011
Foolish
Foolish
Propos tenus par Aleksi (chant) et Lauren (trompette)
Interview réalisée par mail
Date : 11/08/2011
Chroniqueur : Mr Zède

Voir la fiche du groupe Foolish

Introduction

Je dois avouer que la première fois que j'ai eu le punk de Foolish dans mes esgourdes (c'était l'EP "Soft Arms" en 2009), je n'ai pas été véritablement transcendé par la prestation des auvergnats, encore trop influencée par NOFX, Leftöver Crack etc. et un peu plombée par des passages à la trompette parfois dispensables et ce, malgré un charme certain. 2 ans plus tard, après de nombreuses tournées à droite à gauche (France, Belgique, Suisse, Luxembourg, Slovénie, Hongrie, Roumanie, République Tchèque, Slovaquie, Pologne, Allemagne, Pays-Bas, Angleterre…) en compagnie de Guerilla Poubelle, Fatliners, les Wampas et bien d'autres, voilà que Foolish revient en force avec un tout premier album "Back On Track"…

Texte

Salut ! Originalité oblige, est ce que tu peux présenter le groupe, pour ceux qui ne connaissent pas encore Foolish ?

Voilà on a monté un projet il y a 3 ans environ ce projet. On vient tous plus ou moins du même coin à savoir Clermont Ferrand. Foolish c’est un peu de punk, un peu de HxC et un peu de ska (crack rock steady). Tu mélanges tout ça avec pas mal de conneries (d’où le nom du groupe) et ca donne Foolish. Nous avons monté ce projet il y a 3 ans environ. On vient tous du même coin plus ou moins, à savoir, Clermont Ferrand. Foolish c’est un peu de punk, un peu de HxC et un peu de ska (crack rock steady). Tu mélanges tout ça avec pas mal de conneries (d’où le nom du groupe) et ça donne Foolish.

On n’a pas du tout envie de rester chez nous les week-ends, à regarder la télé… - Foolish

"Back On Track" est sorti il n’y a pas si longtemps. Dans l’état actuel des choses, avez-vous eu des retours des ventes ? Du public ? Des chroniques ?

Ecoute au niveau des ventes, on suit ça de très loin en fait car on n’est pas vraiment à atteindre des scores à ce niveau là. On a sorti 1000 cd’s que tu peux trouver chez certains disquaires, distro ou à nos concerts. Le tout reste difficilement comptable. Pour ce qui est des chroniques, n’étant pas super efficaces dans tout ce qui est administratif, on a commencé a communiquer sur le skeud il y a peu, on a donc des chroniques et Itw qui arrivent, et de façon plutôt positive pour l’instant. Pour ce qui est du public, et c’est certainement le plus important on a des remarques assez positives après on est conscient qu’il y a encore pleins de trucs à améliorer, peut être des petits détails à modifier…

L'alchimie de Foolish fonctionne plutôt bien. Comment vous êtes vous tous rencontrés ? Quels sont vos parcours musicaux ?

On avait tous déjà des groupes plus ou moins nuls. On se connaissait déjà avec Aleksi, Loren et Julien (chant, trompette et guitare). En partageant les mêmes goûts et influences, on a décidé de monter un nouveau truc. On a rencontré via un forum Racine à la basse et Enki, notre batteur, a été rencontré à un bal rural où il était complètement brûlé !

Depuis le dernier disque de 2009, on sent que Foolish a énormément évolué en terme d'écriture et en clarté. Que s'est-il passé ?

Je pense qu’il n’y a pas eu de ruptures. Depuis le début de notre EP (octobre 2008) et notre albums (Février 2010), on a pu jouer régulièrement, faire des tournées en France et à l’étranger, affiner (peut être) nos influences. Heureusement, que c’est plus clair, plus net, sinon on aurait pu se poser pas mal de questions ! C’est donc plus une continuité qu’une rupture.

"Ce que l’on sait par contre, c’est que l’on n’a pas envie de ranger le van au garage" - Foolish

Comment s'est passé l'enregistrement de ce disque ? Où est ça a été fait ? Combien de temps ça a pris ?

L’enregistrement s’est plutôt bien passé… On a toujours un peu appréhendé avant le studio mais Alex a su bien nous guider. Il a compris notre musique, savait là où on voulait aller, a ricané à nos vannes… Bref on s’est bien senti avec lui. En plus, on a eu la chance de le faire dans notre local de répète, ce qui a été un plus pour nous je pense car on était vraiment à la maison…On avait les potes qui passait un moment de temps en temps, on a fait de très longues sessions de Playstation … On a mis une dizaine de jours sur plusieurs week-ends pour faire les prises sons. Le mix puis le master s’est fait dans les semaines/mois qui arrivent… Tout c’était fin 2010 pour une sortie fin février 2011.

Est-ce que toutes les compositions étaient déjà terminées avant de mettre tout ça en boîte ou est ce que vous vous êtes laisser une marge de manœuvre pour improviser quelques trucs ?

De manière générale, on savait ce que l’on allait poser en studio. On a évidemment laissé place à quelques derniers détails et arrangements. En fait, il y avait une chanson qui n’avait pas de parole. J’étais à la bourre et je n’avais pas beaucoup d’idée jusqu’au jour J. Notre pote Bounce (guitariste dans Stetson) était là et on s’est mis à écrire les paroles. A partir de là, on lui a proposé de la chanter avec nous.

Comment tu vois cette réalisation par rapport aux débuts du groupe ? Une (r)évolution ? Une étape… ? Une continuation…? Un début…?

Comme je te disais tout à l’heure, je pense que c’est plutôt une évolution qu’un autre truc. Je pense même qu’en réécoutant notre premier EP, on a un petit aperçu de la musique que l’on fait aujourd’hui. Et les prochains devraient être encore une fois une évolution plus ou moins logique de ce que l’on a pu faire auparavant. Pour ce qui est de savoir si c’est un début ou pas, je crois que personne ne sait. Ce que l’on sait par contre, c’est que l’on n’a pas envie de ranger le van au garage. On espère donc qu’il y aura une flopée d’albums après celui là.

"Ce n’est pas parce que l’on est con que l’on ne peut pas être triste ou désabusé." - Foolish

Tu es totalement satisfait de "Back On Track" où tu changerais quelques petits trucs avec du recul ? Lesquels ? Pourquoi ? Sans langue de bois, quels sont selon toi les points forts mais aussi les points faibles de ce disque ?

On est plutôt content de l’album ! Evidemment, il y a quelques trucs que l’on aurait pu améliorer mais c’est comme ça. Les points forts de notre album… (C’est pas facile comme question), peut être l’énergie, le son qui est quand même nettement meilleur que celui de notre EP. En ce qui concerne les points faibles, on nous reproche d’avoir fait un album qui va très vite tout le long, sans baisse de rythme. C’est assez vrai mais c’est aussi car à ce moment là on voulait aller vite, aller à l’efficace. Après nos nouveaux titres que l’on prépare, ont justement des parties un peu plus mid tempo…

Quels sont les sujets de vos textes dans "Back On Track" ?

Pour ce qui est des lyrics, je dirais que ce sont souvent des instants de vie, des petites anecdotes que l’on a pu vivre… Nous ne sommes pas vraiment un groupe politisé, on a nos valeurs, nos engagements mais on ne souhaite pas vraiment faire de Foolish un groupe qui te fera la messe pour X ou Y raisons. Il y a aussi quelques textes à tendances un peu négatives. On est plutôt un groupe déconne, qui ne se prend jamais au sérieux, mais il nous arrive d’avoir des lyrics un peu plus négatifs… Ce n’est pas parce que l’on est con que l’on ne peut pas être triste ou désabusé.

Il y a pas mal de guests venus pousser la chansonnette sur ce disque. Pourquoi ce choix ? Est ce que tous les invités ont carte blanche pour travailler sur les morceaux sur lesquels on les retrouve ?

Le choix s’est fait assez simplement et sans trop réfléchir en fait. Après on aime bien ce concept qui se fait beaucoup dans le HipHop. On aime aussi beaucoup le hip hop et je pense que s’il on avait connu un mec qui balance en Hip Hop on lui aurait demander de faire un featuring sur l’album. Tous les potes qui ont pu participer au projet avaient évidemment carte blanche ! Certains ont écrit leur couplet, d’autres non. Pour le choix des invités, cela dépendait des personnes mais ce sont tous des gens que l’on connaissait (on se voyait pas proposer un feat à une personne que l’on avait jamais rencontré auparavant) et que l’on appréciait au niveau musical et humain.

En ce qui concerne les compos, comment ça se passe ? Tout le monde compose et vous fonctionnez en démocratie pour la direction artistique des morceaux ou il y a un tyran parmi vous ?

En principe c’est Racine (basse) ou Julien (guitare) qui viennent avec des idées de compos. Enki à la batterie se rajoute rapidement puis vient la trompette (Loren). Le chant ne se fait que plus tard. N’habitant pas à proximité de Clermont Ferrand depuis un bout de temps, Foolish m’envoie par mail les titres et je bosse ensuite les lyrics chez moi pour enfin répéter tous ensemble. C’est à 90% comme cela que ca se passe…

Début du projet : bouffer des kilomètres, aller le plus loin possible - Foolish

Un mot sur l'artwork. Qui s'en est chargé ?

Pour l’artwork, c’est Tom de Union Jack qui l’a fait ! Il a aussi un featuring avec nous (Simple Life) et il a nous a également aidé à sortir l’album à l’aide de son label « Beer Records ». Ca c’est fait un peu dans l’urgence mais au final on est super content du résultat…

Qu'attends tu de Foolish à court et long terme ?

En fait je crois que l’on a qu’un but avec Foolish, qu’il soit à court ou à long terme, c’est de tourner, tourner et encore tourner… Du moment que l’on peut partir les week-ends et quelques semaines de l’année en tournée on sera satisfait. On n’a juste pas du tout envie de rester chez soi les week-ends à regarder la télé… Voilà c’est vraiment le but du truc et ce depuis le début du projet : bouffer des kilomètres, aller le plus loin possible, se marrer entre potes les week-ends, avoir des anecdotes de tournées à se remémorer…

Comment tu définirais un concert de Foolish ? Est-ce que des dates sont prévues pour bientôt ?

Un concert de Foolish ca serait d’abord une bonne dose de connerie, 45 min où on transpire beaucoup, des grands sourires sur nos visages, de bonnes discussions entre quelques bières et une grosse envie de rester kids pour longtemps. Pour ce qui est des dates, on a une tournée fin août en Angleterre et en Irlande. On a hâte d’y retourner car mine de rien on s’est fait un paquet de bons potes la bas… Ensuite à la rentrée on devrait faire une vingtaine de dates jusqu’à la fin 2011. Nous avons aussi des projets cools qui devraient se concrétiser début 2012 mais c’est encore un peu trop tôt pour en parler… Mais ca sera des concerts, tournées... Pour ce qui est d’un nouvel enregistrement, pour le moment rien n’est décidé.

Que pensez-vous de la scène punk française qui fait du bruit ?

La scène punk s’agrandit de plus en plus, il y a pleins de nouveaux groupes qui se montent ici et là et c’est notamment dû à quelques groupes français qui ont su rameuter des personnes avec les mêmes envies sous leur musique. Je pense notamment à Guerilla Poubelle. Je pense que sans eux, il n’y aurait pas eu toutes ces flopées de groupes. Après, on apprécie particulièrement toute la vague Punk US 90’s et il n’y en a peu en France. Après dans le groupe, on écoute beaucoup de Punk rock 90’s mais aussi du Hardcore (old school, new school), du Hip Hop etc.

Est-ce qu'une autre réalisation (album, maxi, démo, compilation, split…) sortira bientôt ou dumoins est en cours de réflexion ?

Pour le moment rien de prévu. Pour te dire, la dernière fois que l’on en a parlé. On s’est dit « pourquoi pas un split ? oué ou un EP ? oué ou sinon on refait un album »… Bref tu vois, on ne sait pas encore. En tout cas, peut être que le prochain on mettra plus du temps. Notre priorité était de tourner le plus possible et on préférerait poser nos congés de travail pour une tournée plutôt que pour enregistrer. Le prochain se fera peut être sur plus de temps.

Ton meilleur souvenir au sein du groupe ? ...et le pire ? Oui, c'est ma question "people"…

Pour ma part, mes meilleurs souvenirs sont les fous rire dans le van où seul Foolish peut comprendre la blague et cela résulte du fait que l’on passe pas mal de temps ensemble. Après on a évidemment pleins de souvenirs en tête comme le fait de jouer en plein après midi dans un camp de Roms en Roumanie, les concerts incroyables en Europe de l’Est, les rencontres de groupes ou types super cools pendant les shows. Le pire souvenir est probablement lorsque je suis tombé en malade lors de notre tournée en europe de l’est l’été dernier. On venait de quitter nos potes anglais The Infested, qui étaient pas mal malade. J’ai chopé donc une crève du tonnerre qui m’a emmené directement à la case Hôpital à Poznan (en Pologne) où ils m’ont filé des antiobio qui m’ont scotché au lit jusqu’à la fin de la tournée. Foolish a donc joué sans moi, et je restais (en bad) à l’hôtel ou chez les potes tout seul. J’ai du rentrer en avion sur Paris et la fin de tournée a dû être annulé aussi car Racine et Loren commençaient à choper le même virus ! Bref dur pour le moral sachant que l’on attendait cette tournée depuis des mois.

"On préférerait poser nos congés de travail pour une tournée plutôt que pour enregistrer" - Foolish

S’il y a une question que je ne vous ai pas posée et à laquelle vous espériez fébrilement tant répondre…c’est à vous !

Euh… Que faites vous en dehors de Foolish ? On bosse tous plus ou moins à côté. On s’organise pour avoir nos congés ensemble et pour pouvoir partir en tournée. Sinon nous essayons de nous impliquer dans la scène comme on peu : on organise quelques concerts avec notre asso (Tools asso), aidons quelques groupes (Shorter Than Fast, Wake The Dead, Tony Wanks…) à sortir leur skeud via notre label (Tools Records), Loren s’occupe d’un petit fanzine (Another Day), Aleksi fait un peu de promo pour Guerilla Asso etc…

Un message pour les (millions de) lecteurs de Metal Sickness ?

Venez nous voir en concert (évidemment)… C’est quand même plus marrant que de lire notre interview sur Metal Sickness !...

Revenir

Quelle est la somme de 9 et 7?