Logo Facebook Logo Youtube Logo Soundcloud Logo Twitter
Groupe
Visuel/Illustration
Sepultura interview
Groupe
Visuel/Illustration
Psykup ju milka 2 2
Groupe
Visuel/Illustration
Weeks jeremy cantin gaucher
Groupe
Visuel/Illustration
Abysse interview hellfest2012
Groupe
Visuel/Illustration
Amaranthe
Groupe
Visuel/Illustration
Magica
Metal Sickness > Interviews > Interview du groupe de métal Annita Babyface & The Tasty Poneys le 29/09/2009
Annita babyface and the tasty poneys
Annita Babyface & The Tasty Poneys
Propos tenus par Annita Babyface (chant), Forest (guitare, chant), Le Bazile (batterie)
Interview réalisée par mail
Date : 29/09/2009
Chroniqueur : Mr Zède

Voir la fiche du groupe Annita Babyface & The Tasty Poneys

Introduction
Annita Babyface And The Tasty Poneys. C’est sous ce nom de groupe euh… particulier, que se cache en fait un jeune quatuor qui-n’en-veut. Et si le combo ne vous dit rien, les membres qui le composent n’en sont pas à leur premier coup d’essai dans le monde du punk rock. Ainsi, la chanteuse Annita Babyface a fait quelques apparitions remarquées avec I.S.P. et Bad Chickens, Ben le bassiste a formé feu The Tasty Poneys, le batteur Le Bazile vient de chez No Guts No Glory et tout ce petit monde s’est payé les services d’un mercenaire à la fine gâchette : Forrest (The Pookies, Sons Of Buddha, The Black Zombie Procession…) à la guitare.
Petit entretien pour s'y retrouver dans tout ce bordel...
Texte

Salut ! Originalité oblige, est ce que tu peux présenter le groupe, pour ceux qui ne connaissent pas encore Annita Babyface And The Tasty Poneys ?

Annita Babyface : D'abord on s'est mis à composer Big Ben (basse) et moi (chant) il y a 2 ans environ. C'est quelques mois après que Forest s'est rallié à notre cause à la gratte. U peu plus tard, on a demandé à Bazile si ça l'intéressait de faire un peu de Pop-Punk, et voilà où on en est: Un 45T, un maxi et quelques dates.

Vous venez de Serrières, une ville connue pour avoir en son sein un bon paquet de groupes punk… qu'est ce qu'il se passe là-bas ?

Forest : Il n’y avait plus assez de place en enfer pour jouer du punk rock alors on est tous revenu à la surface pour le faire. Le chemin le plus court nous a mené Serrières, dit " la Silicon Valley du punk ".

Votre premier maxi est sorti il y a quelques temps. Avez-vous eu des retours des ventes ? Du public ? Des chroniques ?

Le Bazile : On a eu de bons retours, les gens nous disent qu'ils sont impatients d'écouter notre prochain disque!
Forest : J’ai pu trouver une petite amie.

Pourquoi ce nom de groupe, Annita Babyface And The Tasty Poneys ?? …

Forest : C’est Chuck Norris qui nous a obligés.

Comme tu définirais votre musique ? On sent les influences de Screeching Weasel, The Donnas etc.

Annita Babyface : Notre musique: Power Pop Punk à tendance épique et romantique, shalalalala,…. Même si on est des grands fans des Weezer, Queers, Beach Boys,… on ne va pas se contenter de ça, je pense qu'on a pleins d'autres idées à tenter…

Forest : Je suis sûr d’avoir déjà répondu à cette question mais quand... ?

L'alchimie de Annita Babyface And The Tasty Poneys fonctionne plutôt bien. Comment vous êtes vous tous rencontrés ? Quels sont vos parcours musicaux ? Est-ce que le fait de venir tous de groupes déjà établis notamment pour Forest ne risque pas de freiner la marche de progression de Annita Babyface And The Tasty Poneys car il ne pas être évident de caler son emploi du temps…

Le Bazile : Tout est parti de Big Ben et Annita qui ont commencé ensemble. Ensuite Forest les a rejoint et puis moi encore après. Pour ma part je ne connaissais juste Annita avant d'intégrer les poneys. Pour l'instant les différents groupes que chacun peut ou pourrait avoir n'est pas un gros problème. On cale nos emplois du temps en fonction de nos groupes, comme on le fait avec nos tafs. Il faut juste s'y prendre à l'avance!

Comment s'est passé l'enregistrement de ce disque ? Où est ça a été fait ? Combien de temps ça a pris ?

Annita Babyface :On était tous très impatients je pense, et ça s'est très bien passé. Ca a duré 4 jours, tout ça dans l'ambiance ultra amicale du Warm Audio (Décines 69), avec Kris Arnaud et Boule (Alex Borel), les deux têtes de mentors.

Est-ce que tous les morceaux étaient déjà terminés avant de rentrer en studio ou est ce que vous vous êtes laisser une marge de manœuvre pour changer des plans, improviser quelques trucs ?

Annita Babyface : Tous les morceaux étaient déjà plutôt en place en arrivant au studio, mais c'était quand même libre, pas de blocages. Quand on avait décidé on les testait, certaines sont même restées du coup (Synthé "Why Was I Here?", intro "Bad Taste").

Un mot sur la production de ce maxi ? Comment ça s'est passé ?

Forest : On ne souhaite pas révéler la nature des secrets de nos productions. Merci par ailleurs.

Comment tu vois cette réalisation par rapport aux débuts du groupe en 2006 ? Une (r)évolution ? Une étape… ? Une continuation…? Un début…?

Annita Babyface : Je dirai que c'est une évolution parce que, le CD achevé, c'était quand même différent (meilleur même) que ce que j'avais imaginé (avec tous les arrangements et le mixage). C'est aussi une étape, parce que je suis sûre qu'il y en aura pleins d'autres encore. Une continuation par rapport aux textes que j'ai écrits il y a plus de 4 ans pour certains. Et pout finir une aventure, ça je l'espère bien!

Forest : Comme le disait un de mes amis : " …c'est un travail qu'est constant au final et c'est vrai que la progression ... On voit toujours après dans le fait de découvrir aussi, de se lancer dans des morceaux un peu différents de ce qu'on a pu faire, la progression elle est là aussi quoi. "

Tu es totalement satisfait de ce maxi où tu changerais quelques petits trucs avec du recul ? Lesquels ? Pourquoi ? Sans langue de bois, quels sont les points forts et les points faibles de ce skeud, selon toi ?

Annita Babyface : Sur le CD, on n'a pas pensé à mettre "Why…" derrière "Bad Tast", alors qu'en concert c'est l'enchainement qu'on fait et ça passe plutôt bien. Pour le 45T on n'avait pas le choix, par rapport au temps sur chaque face de la galette.

Forest : Un enregistrement c’est comme une photo musicale prise d’un groupe à un moment précis de sa vie. Tu vois là, c’est nous à 1 ans et demi. De plus, je préfère largement laisser nos grands chroniqueurs s’occuper d’établir avec brio les points forts ou faibles de ce maxi.
Je suis sûr qu’on en sortira tous grandis.

J'ai souvent lu à droite à gauche qu'on comparait ta voix à celle de Brody Dale dans The Distillers. Perso, je trouve qu'il y a une ressemblance entre vous mais je te "placerais" plus dans The Spinerette. Tu te situerais où ? (PS : "A Serrières" ou "Dans ton cul" n'est pas une réponse…)

Annita Babyface : Difficile de se placer soi-même. La comparaison avec BD est souvent faites et s'est un honneur bien sûr, je suis une grande fan. Mais plus sérieusement je me situerais … dans ton cul à Serrières Ardèche.

Quels sont les sujets des textes de ce disque. On sent que les chansons d'amûûûûr sont une toile de fond redondante mais que tu arrives à y donner une teinte personnelle…

Annita Babyface : C'est normal car c'est autobiographique, même si bien je "romance", je force le trait, j'écris parfois ce que j'aurais voulu qu'il se passe et pas ce qui est vraiment arrivé. Sur le CD et en général, j'écris l'amour, le sexe, la fête, le rouge à lèvre, le rock'n'roll, mais dans l'album à venir on parlera aussi de l'enfance, des clefs et des œufs… attention les yeux!

Vous avez fait le choix du chant anglais et vous vous en sortez plutôt bien. Est-ce que les textes de Annita Babyface And The Tasty Poneys auront vocation à être aussi en français dans le futur ?

Annita Babyface : J'ai toujours préféré le chant en anglais, je trouve ça plus coulant, plus chantant, ça sonne mieux quoi et surtout quand on raconte n'importe quoi. Imaginez "Je veux faire du sexe avec toi sur le balcon…" c'est naze. Même si je commence à aimer les groupes qui chantent en français (Le volume était au maximum, Vulgaires Machins, Brice et ça pute…) je ne pourrais pas pour autant le faire dans ma musique.

En ce qui concerne les compos, comment ça se passe ? Tout le monde compose et vous fonctionnez en démocratie pour la direction artistique des morceaux ou il y a un tyran parmi vous ?

Annita Babyface : On est tous des tyrans en fait: El Duce à la basse, Castro à la guitare, Pinochet à la batteuse et Maggie Thatcher au chant. Je vous laisse imaginer l'ambiance des répètes.

Quel a été l'apport de Forest dans la direction artistique des morceaux. On sent la patte de Sons Of Buddha sur "Why Was I Here"…

Le Bazile : Il se trouve qu'il est guitariste et qu'il chante dans les deux groupes. En plus de ça, Forest est un gars qui a une forte identité musicale.

Forest : …Facho !

J'ai été agréablement surpris de voir que même si tu es l'élément central du groupe, tu n'en fais pas des caisses et tu ménages tes effets en posant ta voix là où il faut sur la musique à l'inverse de pas mal de "groupes de punk à chanteuse" qui mettent en avant une voix criarde qui tourne vite en rond. Est-ce que tu as travaillé ton chant au travers des compositions pour éviter cet écueil ? En effet, on sent que tu es capable de mettre des émotions sur tes textes sans partir dans la surenchère…c'est assez rare !

Annita Babyface : Mais dis donc tu as écouté le skeud avec une grande attention !? (ben ouais, y'avait que 4 titres... – nd Mr Zède) C'est simple, j'aime ces deux aspects de ma voix, c'est agréable de chanter des mélodies très pop, limite mièvre, tout comme c'est jouissif de brailler un coup. J'ai pas vraiment travaillé à vrai dire, c'est sortit tout seul, à force de chanter. Je serai incapable de gueuler trop longtemps, comme je ne pourrais pas faire éternellement du cyndi Lauper. J'aime les contrastes, je trouve sympa de mêler hurlements Hardcore et vibrato R'n'B. Everything is possible baby!

Un mot sur Dirty Witch ? Comment ça se passe avec Laurent ? Comment s'est passée la rencontre ? Il est bien gentil avec vous ?

Forest : On s’est croisé comme ça par hasard. On répétait dans notre local et là un type entre en nous demandant qui on était parce qu’il était producteur et qu’il aimait vraiment ce qu’il avait entendu au dehors en promenant son chien inopinément. Et voilà ! C’était vraiment dingue, un vrai conte de fée !

Qu'attends tu d'Annita Babyface And The Tasty Poneys à court et long terme ?

Annita Babyface : Des albums, vinyles, tournés, que ça dure du moment où l'on kiffe, des rencontres, de l'énergie et un exutoire à toutes les frustrations de la vie.

Comment tu définirais un concert d'Annita Babyface And The Tasty Poneys ?

Le Bazile : Court, Energique et Dansant

Que pensez-vous de la scène power pop punk française ?

Forest : Mélodieuse, populaire et puissante.

Penses-tu qu'avec ce disque, Annita Babyface And The Tasty Poneys puisse avoir vocation à pointer le bout de son nez au sein de la scène française ? Locale ?

Annita Babyface : Mais carrément!! Et pas qu'en France, à l'internationale, je vois grand, je vois le LULLAPALUSA, plus fort que Michael Jackson mort (rires ou pleures) !

Vous allez sortir un premier album en novembre. Où en êtes-vous ? Est-ce que vous l'avez abordé d'une manière particulière ? A quoi peut-on s'attendre pour cette fin d'année ?

Annita Babyface : On part en studio fin Juillet pendant 15 jours, puis la tournée du 5 au 15 Novembre, un peu partout en France. Quelques dates en Suisse et en Belgique pour décembre prochain.

Forest : Non. On a composé au gré des idées. Et ne vous attendez à rien, n’imaginez rien, attendez d’avoir ce foutu cd dans votre platine avant de penser quoi que ce soit.

Ton meilleur souvenir au sein du groupe ? ...et le pire ? Oui, c'est ma question "people"…

Annita Babyface : Le meilleur souvenir c'est quand je voulais manger un œuf dur un jour dans le camion, on partait faire une date, et que Big Ben me l'a interdit! Il disait "les œufs, c'est la nuit". Forcement je ne comprenais pas. Après le concert, vers 4heures de matin, je l'ai finalement bouffé cet œuf, on était sur une aire d'autoroute et je venais de me réveiller. Benoit c'est pointé et m'a dit "Alors il n'est pas merveilleux ton œuf la nuit?" C'était super drôle, et effectivement, c'était vachement meilleur. Depuis je ne mange des œufs durs que la nuit.

Forest : J’ai chopé Alzheimer…je ne pourrai sans doute plus jamais répondre à une question comme celle-ci.

S’il y a une question que je ne vous ai pas posée et à laquelle vous espériez fébrilement tant répondre…c’est à vous !

Forest : Le mot de la fin?

Un message pour les (millions de) lecteurs (aux cheveux longs, aux jeans moulants et aux vestes en jean sans manches et à patches) de Metal Sickness ?

Le Bazile : Vous savez pourquoi il n'y a que des jolies filles dans les concerts de hardcore ?

Parce que les Mosh Part!!!

Revenir

Veuillez additionner 7 et 6.