Logo Facebook Logo Youtube Logo Soundcloud Logo Twitter
Groupe
Visuel/Illustration
Sepultura interview
Groupe
Visuel/Illustration
Psykup ju milka 2 2
Groupe
Visuel/Illustration
Weeks jeremy cantin gaucher
Groupe
Visuel/Illustration
Annihilation
Groupe
Visuel/Illustration
Soul betrayed
Groupe
Visuel/Illustration
South impact
Metal Sickness > Interviews > Interview de Nick Schendzielos de Havok le 07/02/2017
Havok
Havok
Propos tenus par Nick Schendzielos (basse)
Interview réalisée par mail
Date : 07/02/2017
Chroniqueur : Pierre

Voir la fiche du groupe Havok

Introduction

A quelques semaines de la sortie de "Conformicide", le futur album d'Havok, on a posé quelques questions au p'tit nouveau du groupe, le bassiste Nick Schendzielos qui nous en dira plus sur la gestation de ce nouvel effort et de son intégration au sein d'Havok...

Texte

Salut Nick ! "Conformicide" va sortir dans quelques mois Century Media. Vous vous sentez plus libérés chez Havok ?

Oui, nous sommes extrêmement contents de sortir ce disque ! On a eu l’impression que ça a duré des plombes, mais il va enfin sortir cet album… et on pense tous que les fans vont l’adorer, c’est sûr !

Que peut-on attendre de "Conformicide" ? Une suite d‘"Unnatural Selection" ?

Le précédent album "Unnatural Selection" est assez différent de "Conformicide". En tant que nouveau membre dans Havok, j’ai donc une oreille neuve et je peux te dire sans conteste que ce nouvel album est, à ce jour, le meilleur du groupe !
Il y a des parties de batterie de malade, des gros riffs de gratte, des soli, de la basse et le chant est excellent, aussi. Il y a pas mal de parties techniques un peu partout dans le disque, mais avec beaucoup de feeling et sans tomber dans la démonstration. Les auditeurs seront d’accord avec moi !

Nick, tu es le p‘tit nouveau de la bande. Est-ce que tu as eu le temps de composer sur "Conformicide" ou du moins d’apporter des idées ?

Une fois que les morceaux m‘ont été envoyées, je les ai travaillés à la basse de mon côté, puis enregistrés et renvoyés aux gars d’Havok.
Ensuite, j’ai bossé directement avec David [Sanchez - Chant, Guitare - ndr] sur des idées harmonies et de lignes de basse un peu plus étoffées. Plus tard, en studio avec Steve Evetts (qui est aussi un super bassiste) on a peaufiné les parties de basse.
En ce qui concerne la composition proprement dite, quand je suis arrivé dans le groupe, les nouveaux morceaux étaient déjà écrits et quasi finalisés. Mais j’ai pu apporter quelques idées sur les structures, car le groupe était assez ouvert là-dessus.

Comment as-tu travaillé sur "Conformicide" ?

Quelques lignes de basse ont été improvisées en studio. J’avais déjà quelques parties dans ma tête, mais je voulais tester quelques harmonies sur des passages bien spécifiques. Je crois en la magie de la spontanéité, surtout en studio ! Du coup, j’ai laissé de côté les idées préconçues et je me suis concentré sur le feeling des morceaux.
En ce qui concerne David, il a une excellente oreille musicale et l’avoir à mes côtés pour mettre des idées en place était génial. Si tu rajoutes là-dessus le travail de Steve qui connaît comme personne toutes les ficelles pour bien faire sonner un album, tu obtiens les meilleurs ingrédients pour une bonne recette de thrash !

Vous allez partir en tournée en février avec Exmortus et Extinction AD. Comment vous vous sentez ? Des dates prévues en France, bientôt ?

Il nous tarde ! On a vraiment envie de prendre la route avec nos frères d’armes avant d’aller rejoindre notre amis de Suicidal Tendencies et de Crowbar.
On a grandi en écoutant ces gars-là, donc c’est vraiment un privilège de partager la scène avec eux…
En ce qui concerne la France, on y viendra ! C’est sûr ! C’est prévu dans notre tournée et on jouera avec nos potes de Warbringer et les costauds de Gorod ! J’adore ces mecs !

Que peut-on attendre d‘Havok en concert en 2017 ?

Encore plus d’énergie que l’année passée, puisque nous avons de nouveaux morceaux encore plus puissants !
Nous comptons faire en sorte de nous donner à fond à chaque concert car on veut qu’à chaque nouvelle fois que vous nous retrouvez sur scène, que vous trouviez ça mieux que la précédente… Du coup, vous reviendrez toujours nous voir jusqu’à ce que mort s’en suive…

Un dernier message pour les lecteurs de Metal Sickness ?

Merci à vous ! On adore la France et il nous tarde venir chez vous pour headbanguer avec vous tous, en avril !
Love, Havok

Revenir

Veuillez calculer 6 plus 5.