Logo Facebook Logo Youtube Logo Soundcloud Logo Twitter
Groupe
Visuel/Illustration
Sepultura interview
Groupe
Visuel/Illustration
Psykup ju milka 2 2
Groupe
Visuel/Illustration
Weeks jeremy cantin gaucher
Groupe
Visuel/Illustration
Red mourning
Groupe
Visuel/Illustration
Total chaos
Groupe
Visuel/Illustration
Suburban base
Metal Sickness > Interviews > Interview de Geordie Leach de Rose Tattoo - Geordie Leach Band le 18/02/2017
The geordie leach band
The Geordie Leach Band
Propos tenus par Geordie Leach (basse)
Interview réalisée par mail
Date : 18/02/2017
Chroniqueur : Pierre

Voir la fiche du groupe The Geordie Leach Band

Introduction

Suite à la sortie de l'album solo de Geordie Leach (ex Rose Tattoo) avec son propre groupe, The Geordie Leach Band, on a posé plein de questions à ce bonhomme haut en couleur qui a toujours mené sa barque dans le p'tit monde du rock comme il l'a toujours entendu. 
Voilà un petit morceau d'histoire où vont se croiser pêle-mêle les membres de Rose Tattoo, l'inénarrable Angry Anderson, l'AC/DC des frères YoungMark EvansPhil Rudd et bien d'autres... 

Texte

Comment as-tu commencé la basse ?

Ma mère était pianiste. Jeune, je m’asseyais à côté d’elle et elle m’apprenait à jouer.
Plus tard, je suis passé à la guitare puis au collège, un groupe venait de se créer et il y avait besoin d’un bassiste. Je me suis donc mis à la basse. J’avais environ 14 ans…

Tu as une large collection de basses chez toi. Lesquelles tu utilises le plus souvent ?

Lorsque je joue tout seul chez moi, j’utilise une basse acoustique. Pour les sets sous forme de trio, j’utilise une contrebasse, puis pour les concerts avec le groupe, je joue toujours sur une Gibson Thunderbird.

En ce qui me concerne, je trouve que Dallas "Digger" Royal et toi avez mis en place la meilleure section rythmique dans le p’tit monde du rock n’ roll du temps de Rose Tattoo. Comment l’avez-vous fait ?

C’était quelque chose de vraiment naturel. Nous avons tous les deux commencé à jouer dans des groupes de swing quand nous étions jeunes, donc nous avons très vite ressenti le feeling entre nous pour la section rythmique.

C’est difficile de trouver des informations sur Dallas "Digger" Royal. Tu peux nous en dire plus sur lui et sur ta rencontre avec ce grand bonhomme ?

Dallas "Digger" Royal est né en Australie en juillet 1949. Il a joué dans de très nombreux groupes depuis son plus jeune âge, car il a été initié à la musique par son père qui était guitariste.
Ainsi, il est devenu musicien professionnel à l’âge de 21 ans dès qu’il a eu terminé ses engagements militaires dans l'Air Force.
Dallas a toujours joué avec beaucoup de monde au fil de ses rencontres. Il se pointait, faisait des concerts et passait du bon temps...
Je l’avais vu jouer une fois avant qu’il ne rentre dans Buster Brown puis j’ai fait quelques jam avec lui. Quand il est entré dans Buster Brown (suite au départ de Phil Rudd pour AC/DC – ndlr), je venais d’en partir...
Plus tard, nous nous sommes retrouvés à jouer ensemble dans Rose Tattoo. Lui y était déjà et moi je suis arrivé quand j’ai remplacé le bassiste et fondateur du groupe, Ian Rilen.
Nous avons passé du bon temps ensemble en tournée, il était très drôle et on se marrait tout le temps !
Il est malheureusement décédé en 1991 et je suis toujours resté en contact avec lui jusqu’à la fin, une petite semaine avant sa mort...

Dallas et toi avez aussi joué avec les Tatts, Mick Cocks et Pete Wells dans Illustrated Men. Comment s’est passé la formation de ce groupe "dissident" de Rose Tattoo ?

Le line up original de Rose Tattoo a splitté en 1983, mais AngryAnderson et moi-même avons réuni de nouveaux musiciens pour enregistrer "Southern Stars", notre dernier album sous la houlette d’Albert Productions en 1984.
Plus tard, Angry s’est focalisé sur le cinéma (dont "Mad Max 3" – ndlr). De fait, le groupe n’a plus beaucoup tourné... J’ai donc appelé Pete Wells pour lui demander s’il voulait monter une formation avec le line up original de Rose Tattoo et Ian Rilen au chant.
C’est comme ça que nous avons fait pas mal de gigs en 1985 avec Illustrated Men en reprenant des titres de Rose Tattoo chantés par Rilen.

Dans ses premières années, Rose Tattoo était considéré comme le groupe le plus "violent" d’Australie. On dit que les tatouages étaient obligatoires pour en faire partie...

C’est vrai, au tout début on devait avoir obligatoirement plusieurs tatouages. Mais ce n’est plus le cas maintenant…

Est-ce que tu penses que Rose Tattoo aurait pu avoir un plus gros impact mondial si le groupe n’avait pas traîné une personnalité si agressive pour l’époque ? Je veux dire par-là qu’AC/DC était considéré comme un groupe "gentil" par rapport à vous et que la bande aux frères Young a très vite dépassé les frontières de l’Australie en tournant en Europe ou aux USA...

A la base, on ne pensait pas du tout à tourner en dehors de l’Australie, donc notre côté agressif ne nous a pas vraiment desservi à l’intérieur même de nos frontières.
Une fois qu’il nous a été proposé de faire nos armes dans le marché extérieur et que les promoteurs nous ont vus pour la première fois, ils ont été un peu effrayés et ne savaient pas trop quoi faire de nous...

Quand Mark Evans a quitté AC/DC au début 1977, est-ce que tu as été approché par les frères Young pour le remplacer ?

En fait, Malcolm Young m’avait demandé si j’étais intéressé de jouer de la basse dans AC/DC en 1975 avant de faire appel à Mark Evans. J’ai fait quelques répètes avec le groupe et tout se passait très bien.
Phil Rudd, qui était au lycée avec moi et avec qui j’ai joué dans Buster Brown, n’arrêtait pas de me tanner pour que je rejoigne le groupe. Je m’entendais très bien avec lui ainsi qu’avec Bon Scott et c’était vraiment super de jouer avec les frères Young, mais je dois avouer que je ne me sentais pas à ma place...
Plus tard, Phil Rudd m’a téléphoné pour me dire que si je n’acceptais pas le job dans AC/DC, ce serait Mark Evans qui serait pris à ma place. Et c’est ce qui s’est passé…

Après toutes ces années, quel regard tu as sur ta carrière musicale ?

J’ai pris du bon temps, j’ai eu la chance de pouvoir jouer avec 4 des meilleurs batteurs d’Australie (et du monde) et j’ai réussi à mener ma barque comme je l’ai voulu…

Tu as influence une tonne de musiciens grâce à ta musique. C’est quelque chose dont tu es fier ? Comment tu vois la suite de ta carrière, maintenant ?

Oui, j’en suis fier mais mine de rien ça donne une belle leçon d’humilité de savoir que d’autres musiciens ont pu être influencés par ma musique...
A l’heure où je te parle, le second album du Geordie Leach Band est en phase de démo. J’espère pouvoir le sortir en tout début d’année prochaine…

Tu es toujours en contact avec les membres restants de Rose Tattoo ?

Oui, on se croise de temps en temps, mais nous sommes dans des univers très différents les uns des autres, maintenant...

Phil Rudd semble définitivement hors d’AC/DC, maintenant. Tu penses qu’une jam serait possible avec les anciens membres de Buster Brown ou que tu collabores dans un projet avec Phil Rudd, Mark Evans et Angry Anderson... ?

Je ne pense pas que ça arrive. J’avais lancé cette idée il y a quelques années mais personne ne semblait vraiment intéressé...

Revenir

Quelle est la somme de 2 et 5?