Metal Sickness > Dossiers > Metal Sickness a 10 ans - La rétro
Retro10ans
Metal Sickness a 10 ans - La rétro
Un dossier de JL
Réalisé le 01/11/2010

Revenir

Texte

5 Novembre 2000, fraichement sorti du lycée, je me lance dans un site sans prétention pour présenter mon groupe amateur de l'époque fraichement formé. Passionné par cette musique metal depuis déjà plusieurs années, je divise ce site en deux parties distinctes : une moitié sur les Green Beans donc (notez l'inspiration débordante pour trouver un nom de groupe !) et une autre moitié sur le metal. Metal Sickness était né.

Prenant pour exemple des magazines papiers tels que Hard Rock, Hard Force ou Hard N' Heavy, je me suis ainsi lancé dans la conception d'un magazine metal en ligne avec les moyens du bord (et des talents de graphiste proches du néant !). En effet, à cette époque l'ADSL n'était pas encore monnaie courante (je vous rappelle que nous sommes en 2000) et que le web n'avait pas encore pris l'ampleur d'aujourd'hui. Le webzine s'articule alors autour d'infos glanées par-ci par-là notamment sur le site de la radio metal anglaise Totalrock ou des magazines papiers précédemment cités. Pour être complet, je me lance dans l'écriture de quelques chroniques et de live reports des concerts auxquels je me rends et où je prends des photos à l'arrache avec l'argentique de mes parents ! Je tente également de mettre à jour régulièrement des dates de concerts et de sorties albums. Frontpage est alors mon ami, moi qui n'est absolument aucune notion en langage html, d'où un design trèèèès archaïque. Attention les yeux ! Dépoussiérage en image de la version 1 de MS !!

Version 1

Vous remarquerez la magnifique mention "Photos prises par nos photographes ou piquées à d'autres sites" ou la présentation d'un petit groupe qui ne nous a pas quittés depuis, un certain Klone. A noter que les flammes du "logo" ont été faites sous Paint !

Plus le temps passe et plus votre serviteur se prend au jeu de cette "aventure sans lendemain" et propose une actualisation hebdomadaire, certes pas très riche en contenu mais régulière. Il faut dire qu'à l'époque je me tire la bourre avec mon cousin et son site Gb1st (futur 555666), d'où une petite compétition très saine même si tout ça reste purement amateur. En 2002, il est temps de monter une version 2 dominée par le bleu qui fait déjà un peu moins mal à la rétine…

Version 2

Allez savoir pourquoi (oui, je me pose encore la question !) même avec une telle présentation, les premiers apprentis chroniqueurs se proposent pour participer à MS : Seb "D", Kornsickness et l'ami Zobiwane (qui fait d'ailleurs toujours parti de l'équipe aujourd'hui) débarquent. MS élargit ainsi sont champs d'action avec des chroniques plus nombreuses et des live reports de concerts parisiens, strasbourgeois, lyonnais et nantais. Nous nous essayons aussi à nos premières interviews. Le ton se veut détendu mais également sans compromis, ce qui me vaut mon premier email d’insulte de la part du chanteur d'un groupe local envers qui je n'avais pas été tendre. La rançon du "succès", dirons-nous…

L'année 2004 marque un premier grand pas dans l'évolution du webzine avec un nouveau design (combinant le bleu et le noir des versions précédentes et avec des images qui bougent - le javascript, quelle découverte révolutionnaire !) et le déménagement de Metal Sickness sur son propre serveur. Fini le serveur Free gratuit, www.metalsickness.com est né. MS s'acoquine avec quelques labels et de nouveaux chroniqueurs font leur apparition (Bousk8 et Thib, lui aussi toujours présent dans la team).

Version 3

Mai 2005 marque un nouveau tournant pour le site qui enregistre l'arrivée capitale de Mr Zède et sa productivité hors norme qui délaisse les têtes de mort de son propre webzine (deadchronicles.free.fr). La fréquence de publication est démultipliée, d'autant plus que l'équipe s'agrandit encore avec l'intégration de Vins149 et de Barak pour une meilleure couverture des scènes parisienne et lyonnaise. Nous nous lançons même dans l'élaboration d'un sampler numérique mensuel et d'une tribune libre ouverte aux artistes dont nous parlons. Par manque de temps, ces nouveautés ne perdureront malheureusement pas mais l'envie de se démarquer est belle et bien là.
Avec un tel regain d'activité la version 3 en html trouve vite ses limites, c'est pourquoi il est décidé en 2006 de concevoir une version 4 en béton armé avec base de données et tout le tralala. MS rentre dans l'ère du PHP grâce à mon frangin d'informaticien Dave qui nous conçoit un site aux petits oignons. Désormais, les chroniqueurs peuvent intervenir directement sur le site en autonomie totale.

Version 4

Il va s'en dire que cette évolution a été accélérée par ma décision de m'exporter en Australie pendant une année à partir d'octobre 2006. Je laisse ainsi les rennes de mon bébé à Mr Zède qui prend alors le rôle de webmaster remplaçant. Le bougre s'acquitte parfaitement de sa tâche jusqu'à un beau matin de juin 2007 où je reçois un mail de ce dernier m'annonçant une (très) mauvaise manip de sa part dans notre base de données. 200 chroniques vont ainsi disparaitre du site ! Voilà qui restera pour longtemps LA bourde du chef et deviendra évidement l'une des private joke privilégiée de la team !
Cette épreuve a pourtant valeur de test pour notre petite équipe qui, au lieu de le lyncher en règle, soutient exemplairement le Zède pour mon plus grand bonheur. L'équipe en ressort clairement plus soudée et Zède monte même de grade à mon retour en prenant la place de co-webmaster ou comment le faire cravacher deux fois plus pour se faire pardonner de sa faute grave (oui je suis un fourbe manipulateur !).

Le style MS se développe avec une approche sérieuse mais avec toutefois une bonne dose d'humour car tout ce travail doit quand même rester un plaisir et que nous sommes loin de nous considérer comme d'illustres journalistes.
De nouvelles têtes apparaissent : notre doyen Ben pour les chroniques de vieux disques incontournables, Blackpsychoz et Tristao pour les groupes plus extrêmes, Taker5962 plus tourné vers le hard rock typé 80's ou des électrons libres que sont Chaosbc et Denver.

En mars 2008, toujours dans l'optique de proposer le pendant web d'un magazine papier classique, nous décidons de mettre en avant l'actu de la semaine passée en créant une couverture hebdomadaire.

Couverture MS

Depuis, MS suit son petit bonhomme de chemin en continuant d'élargir son équipe pour proposer toujours plus de contenu exclusif. L'accent est d'ailleurs mis les live reports grâce à des chroniqueurs présents aux quatre coins de la France : Toulouse (Bloody), Paris (Corvus), Lille (Slaytanic), Marseille (Mlle S.) et même Helsinki en Finlande (Ilmatar) !

Pour autant le référencement de MS est loin d'être optimal et une mise aux normes actuelles du web s'avère indispensable. Qu'à cela ne tienne, la version 5 de Metal Sickness est donc en préparation et devrait voir le jour incessamment sous peu.
Tout en continuant à vous abreuver en chroniques, live reports et interviews, nous souhaitons développer les articles de fond avec des dossiers inédits, des tour reports et studio reports réalisés par des musiciens, continuer d'exploiter le format vidéo au maximum et même ouvrir une porte au cinéma, entre autres projets...

Voici en avant-première un aperçu du visuel de la version 5 :

Version 5

Vous l'aurez compris, vous n'avez pas fini d'entendre parler de Metal Sickness.
Et si on en reprenait pour 10 ans, tiens !

Les webmasters tiennent à remercier chaleureusement :

  • Nos visiteurs fidèles qui nous poussent à en faire toujours plus
  • Les labels, tourneurs, managers et les groupes qui nous ont fait confiance au travers de ces 10 années
  • David pour les heures passées à coder des pages PHP
  • Les nouveaux chroniqueurs encore à l'essai qui ne figurent pas dans cette rétro : Korback, Nyna, Nikolas et Arnal
  • A la famille MS : toute l’équipe actuelle et ancienne de passionnés qui fournissent un boulot incroyable par amour de la musique et restent impliqués le plus possible malgré leurs obligations familiales et/ou professionnelles. You're the fuckin' best !

Revenir

Veuillez calculer 1 plus 2.