Metal Sickness > Dossiers > Download Festival France 2016 - Reportage complet
Rammstein download festival paris 12062016 05
Download Festival France 2016 - Reportage complet
Un dossier de Team MS
Réalisé le 24/06/2016

Revenir

Texte

Download Festival France, première édition

Sur notre territoire, le Sonisphère n’est plus et le Hellfest reste THE warmachine de concerts et festivals (j’oublie pas les plus "petits" fests dont mon fétiche du Motocultor mais comparons avec les noms et les moyens semblables ou quasi). Mais cette année, on a eu droit à l’arrivée d’une licence fort connue vu que le Download Festival est venu s’implanter à l’Hippodrome de Longchamps, juste à côté du site des Solidays que l’on voyait sur le côté de la Stage 2. La découverte du site permet de se rendre compte de l’espace qui est laissé : c’est immense ! Entre la Stage 1 qui trône là, imposante, faisant même passer la troisième scène pour une tonnelle sur une terrasse, et la Stage 2, c’est dingue la distance en fait ! Mais là n’est pas la question. Le festival se présente comme un fest sans voiture, initiative sage s’il en est mais restons francs, se garer à Paris le jour de la cérémonie d’ouverture de l’Euro de Football (idem les jours suivants), c’était déjà pas une évidence mais la mise en place de navettes gratuites a su répondre modérément aux attentes (vu le prix exorbitant des parkings à proximité des zones de navettes, cette solution est un moindre mal).

Ghost @ Download Fest France 2016 © Metal SicknessGhost @ Download Fest France 2016 © Metal Sickness

Bref, le Download Festival essuie les plâtres de cette première édition et les préparatifs deviennent des situations d’urgence parfois car l’heure de l’ouverture approchant, le système cashless n’est pas prêt (et connaitra même un très gros problème technique) et il est impossible de boire un verre si ce moyen de paiement ne fonctionne pas… Un festival qui démarre sans le premier godet qui va avec, ça risque de faire grincer quelques dents (et vu la chaleur lourde ressentie, l’expression semble faible). Le site en lui-même est plutôt bien foutu, même si le market n’est pas forcément le mieux placé du monde mais globalement, ça reste assez bien organisé (mention particulière pour la présence de casiers en zone presse, particulièrement pratiques) et les équipes présentes sont franchement cools et souriantes. 

Et tant que nous sommes dans les points négatifs, citons rapidement :
- le tarif de la nourriture et surtout des boissons, pas prohibitif mais presque car une pinte à 8€ ou un Coca à 4€, c’est burné…
- l’ouverture retardée et le démarrage du premier concert (We Came As Romans) devant une maigre assemblée (on entendait les autres encore bloqués à l’entrée) ;
- de nombreux problèmes de sons, surtout sur la Stage 1, qui sont notamment régulièrement apparus durant le week-end ;
- une affiche certes large mais qui rassemble beaucoup de groupes qui sont au Hellfest (ou au Graspop) une semaine plus tard…

Korn @ Download Fest France 2016 © Metal SicknessKorn @ Download Fest France 2016 © Metal Sickness

Malgré tout, l’affiche a de la gueule et quand on ne va pas au Hellfest, c’est une solution salvatrice pour se faire son festival de juin avec les potes, la famille ou en compagnie de parfaits anonymes venus comme tout un chacun se faire plaisir et en profiter un max (même si les moments de furia massive ne sont pas forcément légion, étonnement). Et faut pas se mentir, côté presse, en tout cas, pour ma part, on est reçu dans de très bonnes conditions avec convivialité et mine de rien, c’est important. 

Tout ça pour dire que ce premier Download Festival made in France, pour sa première édition, avait une affiche avec pas mal de monstres à la clé : Gojira particulièrement attendu, Iron Maiden, Korn et Rammstein en têtes d’affiche qui ont plus qu’assurer leur rang et de belles prestations de groupes confirmés ou moins réputés, metal ou non.
Les plâtres essuyés, la boue a fait son apparition, l’esprit festival était peut-être plus palpable encore. Mais prendre trois jours durant du son, des bières et des tonnes de rigolades avec les potes et amis venus de partout, y’a pas à tortiller de l’arrière train timidement : putain que c’est bon ! La saison des festivals estivaux peut enfin commencer !

Rammstein @ Download Fest France 2016 © Metal SicknessRammstein @ Download Fest France 2016 © Metal Sickness

J’en profite pour remercier le Download Festival, les équipes et tout ce petit monde qui vadrouille autour : Myriam et toutes les personnes qui ont été présentes, la plupart très souriantes, les équipes de sécurité, tous ces gens croisés de partout et évidemment la grosse famille du pit photo. Ce n’est pas pareil que le Hellfest c’est sûr mais malgré tout, le blues post-festival tu l’as tout de même en sortant et ça veut dire que ça a marché. A la prochaine édition !

Slaytanic

LES REPORTS COMPLETS

» Vendredi 10 Juin
avec WE CAME AS ROMANS - BEARTOOTH - GOJIRA - AVATAR - DEFTONES - ANTHRAX - IRON MAIDEN - GHOST

» Samedi 11 Juin
avec SHINEDOWNAPOCALYPTICAMASS HYSTERIAARCANE ROOTSSAXONONE OK ROCKBABYMETALAMON AMARTH -BIFFY CLYROJANE'S ADDICTION - KORN

» Dimanche 12 Juin
avec THE SHRINE - SKILLET - LOFOFORA - TRIVIUM - CHILDREN OF BODOM - SABATON - RIVAL SONS - SKINDRED - VOLBEAT - MEGADETH - LAST TRAIN - RAMMSTEIN

Revenir

Quelle est la somme de 5 et 9?