Logo Facebook Logo Youtube Logo Soundcloud Logo Twitter
Kiss The Freak
Gorod kiss the freak
16/20
De Mysteriis Dom Sathanas Alive
Mayhem de mysteriis dom sathanas alive
17/20
Hardwired…To Self-Destruct
Metallica hardwired to self destruct
15/20
Groupe
Album
Dismember
Pochette
Dismember dismember
Groupe
Album
Confronting The Miror
Pochette
Sized confronting the miror
Groupe
Album
Gaia
Pochette
Wahead gaia
Metal Sickness > Chroniques > The Arrs - Héros Assassin (Season Of Mist - 2009)
The Arrs
Héros Assassin
Type de CD : Album
Date de sortie : 04/05/2009
Chroniqueur : Mr Zède
Date de la chronique : 28/04/2009
The arrs heros assassin
15/20

Voir la fiche du groupe The Arrs

  • Chronique
  • Line-Up
  • Track-List
Texte
Après un sacrément bon "Trinité" en 2007, on ne savait pas trop ce qu'allait nous réserver The Arrs avec "Héros Assassin" chez Season Of Mist. Qui plus est, les français ont annoncé du retard dans l'enregistrement de l'album sous la houlette de Francis Caste. Ce qui n'était pas pour rassurer les fans de la première heure, de plus en plus impatients d'écouter la dernière offrande du groupe…

Une chose est sûre : cet album risque de faire couler beaucoup d'encre et faire frémir plus d'un clavier. Et pour cause ! The Arrs a décidé de prendre un énorme virage artistique avec "Héros Assassin" en y intégrant du chant clair en anglais et une technique encore plus poussée. De quoi faire dresser les cheveux de leurs die hard fans de tous poils.
Ainsi, après une intro symphonique tout en calme et volupté, le groupe va tailler dans le vif du sujet avec un "Cannibale" nerveux à souhait. L'évolution musicale de The Arrs et le travail de Francis Caste vont vite nous sauter à la gueule. En effet, le metalcore des français semble plus "froid" qu'à l'accoutumée car les parties techniques sont énormément mises en avant dans l'album à grands renforts de double pédale pour Vincent Bertuit, de riffs et de gimmicks bien branlés pour Pierre Acedo et Matthieu Arnal et surtout une mise en place rythmique parfaite. Exit donc la chaleur du côté spontané de la musique de The Arrs, place à une facette plus clinique, plus sombre…et surtout plus acérée ("Nihil Est In Homine", "Cannibale", "Seul Contre Tous").
Avec des attaques plus thrash et un son plus massif (double pédale à outrance), "Héros Assassin" va donner un bon coup de boule sonore à l'auditeur et se placer comme une arme de destruction massive ("Le Ciel Des Uns Est L’Enfer Des Autres", "Vengeance").

A partir de là, il est clair que ce disque risque de diviser les fans entre ceux qui pensent que c'était-mieux-ââââvant et les autres. S'il est clair que ces nouvelles compositions sont plus froides qu'auparavant, The Arrs ne semble pas pour autant avoir perdu sa spontanéité même si l'urgence dans les compositions n'est plus celle de la belle époque… L'évolution musicale et la maturité sont ici omniprésentes ? Est-ce un mal pour un bien ou un bien pour un mal ? La question reste posée…
Mais ce qui risque de déstabiliser le fan, c'est le chant. En effet, si le terrible Nicolas Laurent possède un organe vocal d'une puissance phénoménale, son chant clair en anglais va en défriser plus d'un. Le choix de disséminer au fil des composition un chant clair alterné à un chant hurlé n'est certes pas nouveau, mais va permettre à The Arrs de se renouveler par rapport aux réalisations précédentes. Ainsi, les nouvelles mélodies développées par le chant clair de Nico va permettre au groupe de ménager ses effet pour donner énormément d'impact aux compositions quand le chant hurlé revient en force ("Cannibale", "Héros Assassin", "L'Emprise"…).
Seul petit bémol : ce découpage des morceaux chant clair/chant saturé va être mis à toutes les sauces comme si une tierce personne intervenait au milieu de la chanson. La surprise s'étiole donc au fil du disque même si la puissance sonore dégagée par "Héros Assassin" contrebalance tout ça.

En définitive, The Arrs vient de prouver qu'il ne restait pas statique dans sa démarche artistique et qu'il continuait son petit bonhomme de chemin sans se soucier du qu'en dira t-on. Si par sa musique un peu plus ouverte (commerciale ?) qu'à l'accoutumée va faire perdre un groupe pas mal de fans, ce dernier album va lui permettre de ratisser plus large et d'en gagner d'autres. Là encore, on peut se demander si c'est un mal pour un bien ou un bien pour un mal…
Quoiqu'il en soit, "Héros Assassin" est une tuerie sonore qui défouraille tout sur son passage. Que demande le peuple ?


The Arrs - Héros, Assassin (Trailer)

Revenir

Veuillez calculer 4 plus 3.
Line-up
  • Nicolas Laurent (Chant)
  • Pierre Acedo (Guitare)
  • Matthieu Arnal (Guitare)
  • Jérôme Nalet (Basse)
  • Vincent Bertuit (Batterie)

Revenir

Track list
  1. L’Empire, La Femme, La Mort
  2. Cannibale
  3. Nihil Est In Homine
  4. Héros Assassin
  5. Sacrifice
  6. Martyres
  7. Sombre Univers
  8. Vengeance
  9. L’Emprise
  10. Seul Contre Tous
  11. Le Ciel Des Uns Est L’Enfer Des Autres
  12. Ma Miséricorde

Revenir