Logo Facebook Logo Youtube Logo Soundcloud Logo Twitter
Kiss The Freak
Gorod kiss the freak
16/20
De Mysteriis Dom Sathanas Alive
Mayhem de mysteriis dom sathanas alive
17/20
Hardwired…To Self-Destruct
Metallica hardwired to self destruct
15/20
Groupe
Album
Obédience
Pochette
Inhepsie obedience
Album
Inferno Attack !
Pochette
Billy gaz station inferno attack
Groupe
Album
Conceived In Sewage
Pochette
Devourment conceived in sewage
Metal Sickness > Chroniques > Koritni - Lady Luck (Bad Reputation - 2007)
Koritni
Lady Luck
Type de CD : Album
Date de sortie : 29/01/2007
Chroniqueur : Ben
Date de la chronique : 29/09/2007
Koritni lady luck
18/20

Voir la fiche du groupe Koritni

  • Chronique
  • Line-Up
  • Track-List
Texte

Battre le fer tant qu’il est chaud bouillant, telle semble être la devise de Lex Koritni, qui quelques mois après le split de Green Dollar Colour (dont l’unique album éponyme était une franche réussite), décide de s’entourer d’une vraie bande de musiciens pour former son propre groupe : KORITNI. Et c’est avec eux qu’il va composer ce premier album, "Lady Luck", une véritable bombe de pur hard rock bluesy australien !

Lorsqu’on vient du pays des kangourous, d’ACDC, de Rose Tatoo et autres The Angels, cela laisse des traces (à part peut-être l’influence des marsupiaux, très restreinte sur cette opus). Et Lex ne se prive pas de rendre hommage à ses aînés, sans verser pour autant dans le plagiat ou le clonage. Non, ici, on a plutôt une relecture résolument moderne des fondamentaux du hard rock. Donc, on tape du pied, on secoue la tête, et on gueule les refrains à s’en faire péter les poumons !
Parce que le menu proposé ici, c’est du jubilatoire à tous les étages. Assises sur une section rythmique pure wallabies (Chris Brown est au fond du fond du temps, et Matt Hunter groove avec une efficacité effrayante), les compos sont toutes totalement imparables. Ciselée par deux gâchettes aux jeux très complémentaires (le chauve blagueur Luke Cuerden, et le frenchy de la bande Eddie Santacreu), chaque chanson va droit au but, sans fioriture, mais avec juste ce qu’il faut de soin pour ne pas sembler bâclée (ce qui est parfois le cas dans ce genre musical) et maintenir l’intérêt.
Produit par Lex lui-même et mixé par Mike Fraser (ACDC, Aerosmith, Metallica), l’album démarre par un accord de guitare dont le son permet à lui seul de planter le décor. Ici, c’est chaud, ça transpire le pub enfumé, la bière et le rock musclé. Et c’est "Red Light Joint" qui vient fixer les bases du son et de l’essence de Koritni. Un morceau très roots sur lequel la voix de Lex fait déjà merveille et où on sent toute la recherche de la mélodie. Une entrée en matière mid-tempo très convaincante immédiatement suivie par un "Under The Overpass" urgentissime qui fera brûler les planches en live.
On a eu du mid tempo mélodique, du bien speed, ne manque plus à ce tableau que de l’émotion. C’est chose faite avec le poignant "Heaven Again" dont les couplets (une fois n’est pas coutume) sont d’une intensité rare (Lex fait vraiment passer la sensibilité du texte dans sa voix) avant un refrain ultra efficace et au rythme plus enlevé. Un pur bijou !
Voilà, en trois titres, la messe est dite ! Cela ne veut évidemment pas dire que le reste est moins bon, loin de là ! Ecoutez donc "Starving Fast" "Highway dreams" ou bien "Sick Again" et vous comprendrez à quel point ce groupe à tout compris au rock’n’roll. Un art consommé du songwritting, des interventions de guitares dosées juste comme il faut, un groove inarrêtable et cette voix toujours sur le fil du rasoir, à vous filer la chair de poule.
Par contre, si vous attendez un slow pour emballer la cousine de votre meilleur pote, il faudra trouver autre chose, car si le groupe sait varier les tempos, il ne vous donnera pas l’occasion d’un kolé séré langoureux. Je vous avais prévenu, ici, on tape du pied, on secoue la tête et on beugle (c’est pas très romantique, mais qu’est-ce que c’est bon)
Spécialiste de la reprise qui tue sur scène, Koritni nous assène ici une version très fraîche et réussie du "Got To Get You Into My Life" des Beatles. Et bingo, ça marche !

"Lady Luck" est un album comme on n’osait plus en attendre depuis qu’ACDC ( je sais ça fait trois fois que je les cite) fonctionne au ralentit et qu’Aerosmith a trouvé la recette des slows pour être à tous les coups dans les charts US. Pour une première, c’est plus qu’une réussite, c’est un album de référence. Avec un tel disque sous le bras, Koritni va pouvoir sillonner le monde et mettre le feu partout où il y a encore des amateurs de bon gros rock (et ils sont nombreux).

Revenir

Quelle est la somme de 2 et 6?
Line-up
  • Lex Koritni (Chant)
  • Luke Cuerden (Guitare)
  • Eddie Santacreu (Guitare)
  • Matt Hunter (Basse)
  • Chris Brown (Batterie)

Revenir

Track list
  1. Red Light Joint
  2. Under The Overpass
  3. Heaven Again
  4. Highway Dream
  5. Never Say Goodbye
  6. Sick Again
  7. Not Your Man
  8. I See The Light
  9. Starving Fast
  10. Lady Luck
  11. Got To Get You Into My Life
  12. Ain't No Love Song

Revenir