Logo Facebook Logo Youtube Logo Soundcloud Logo Twitter
Kiss The Freak
Gorod kiss the freak
16/20
De Mysteriis Dom Sathanas Alive
Mayhem de mysteriis dom sathanas alive
17/20
Hardwired…To Self-Destruct
Metallica hardwired to self destruct
15/20
Groupe
Album
The Endesque Chants
Pochette
Averse the endesque chants
Groupe
Album
The Ride Majestic
Pochette
Soilwork the ride majestic
Groupe
Album
Angel Of Babylon
Pochette
Avantasia angel of babylon
Metal Sickness > Chroniques > Chronique : Thornium - Dominions of the Eclipse (Réédition - Soulseller Records - 2011)
Thornium
Dominions Of The Eclipse
Type de CD : Album
Date de sortie : 01/01/1995
Chroniqueur : Blackpsychoz
Date de la chronique : 02/02/2012
Thornium dominions of the eclispe
/20

Voir la fiche du groupe Thornium

  • Chronique
  • Line-Up
  • Track-List
Texte

Au début, j’ai pas compris. Il faut dire que je n’ai pas trop cherché. Je n’ai même pas lu ce qu’ils racontaient au dos de la promo que Soulseller m’a envoyé. J’ai juste enfourné le disque dans l’autoradio, à l’aveugle, comme souvent. Après à peine deux minutes d’écoute, je décide de retirer le disque et de me passer autre chose, parce que là franchement non. Pourquoi ? Parce qu’on est en 2012, et que ce genre de disque j’en ai strictement rien à foutre. Mais bon c’est un peu ma faute, j’ai pas cherché aussi.

Non parce que au début j’ai vraiment pas compris. Dès les premières notes je me suis dis : "Putain mais les mecs on est au 21ème siècle ! Pourquoi vous faites ça ?! Tout le monde s’en tape le coquillage de votre truc, plus personne ne veut écouter un truc pareil à notre époque !". Je m’explique. En fait tout ce dont on a le droit ici, c’est purement et simplement un black metal simpliste du début des 90’s, un black primaire avec une prod’ assez kitchoune, des riffs de guitares black tout bête qu’on a déjà entendu mille fois avec cette sature d’ampli 15 watts, une batterie qui ne nécessite qu’une double pédale, une caisse clair, un charleston, ainsi qu'un mode blast qui peut souvent s'enclencher, un chant criard monolithique, puis 2-3 bouts de claviers par-ci par-là. Bref, rien de neuf. C’est pour ça que je me suis dis "Pfff ! Franchement on s’en fout de votre truc les gars !". Ben oui, parce que si j’ai envie de m’écouter un old black de derrière les fagots, je m’en vais chercher dans ma discothèque un vieux "Transilvanian Hunger" ou un p’tiot "Secrets of The Black Arts". Ca fait toujours du bien, puis c’est du classique quoi, du vrai. Mais c’est ma faute, j’ai pas cherché au début.

Puis je suis ignare aussi, je ne connaissais pas Thornium jusqu’à maintenant. Un coup de Google pour rattraper tout ça. Clique, clique, double-clique, pif-paf-pouf. Hé mais en fait ce groupe suédois existe depuis bientôt 20 ans, mais a été laissé en suspend pendant une bonne dizaine d’année à cause de l’incarcération de sa tête pensante Thyph. Il est con lui aussi. Alors une première démo en 94, gnagnagni, gnagnagna, premier album en 95, hinhin. Hou mais attend, v’la pas qu’il s’appelle aussi "Dominions Of The Eclipse". Ah mais voila tout s’explique, ce que nous propose Soulseller ici est une simple réédition d’un vieil album enterré et que tout le monde avait oublié, ou plutôt ignorait totalement l’existence. Rha j’suis con aussi, c’est ma faute, j’ai pas cherché au début.

Il n’empêche que pour être honnête, on s’en balance quand même un peu de cette réédition. Ca peut être éventuellement intéressant pour le mec qui s’est penché sur les récentes fournées de Thornium et qui ne le possède pas, dans l’optique où la première édition est désormais introuvable (et ça je n’en sais rien). Pour le reste, ce qui est proposé ici est un black metal des plus banal, mais pas foncièrement mauvais, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dis. Les ambiances et riffing sont assez épiques, y’a pas mal de Burzum dans tout ça, surtout dans "Slottet I Skuggornas Mörker", et l’atmosphère de l’outro "Förmörkelsens Herravälde" est vraiment chouette (le fait qu’elle été entièrement retravaillée en 2011 y joue je pense). Mais les deux premiers bonus tracks qui figurent ici sont presque plus intéressants que la réédition en elle-même. Alors oui c’est vieux, il faut le remettre dans le contexte de son époque, mais pour ceux qui connaissent mal le style et qui veulent s’y intéresser, il y a tellement d’autres albums à découvrir en priorités bien supérieurs et surtout beaucoup plus classiques, avant de s’attarder sur ce "Dominions Of The Eclipse". Et si vous avez envie de vous intéresser aux sorties de Soulseller, je vous invite plutôt à découvrir la réédition de "Dominion" des suédois d’Ophtahlamia qui est injustement passée inaperçu en 1998, ou encore à l’album "När Dimman Lättar" d’Ulverheim, qui est en fait le projet du monsieur du même nom et qui a justement officié dans Thornium à cette époque. On reparlera d’ailleurs bientôt de tout ça. En attendant je m’en vais me péter un petit "Det Som Engang Var".

Revenir

Commentaire de Mr Zède le 02-02-2012

Toi, t'as pas cherché ! :)

Veuillez additionner 7 et 1.
Line-up
  • Thyph (Chant, guitare, basse, batterie, clavier)
  • Ulverheim (Guitare)

Revenir

Track list
  1. The Desert Land of Blackness
  2. Emperor of The Carpathians
  3. De Som Pesten Dräpte
  4. Dominions of the Eclipse
  5. Det Svarta Riket 
  6. Enslaved By The Witches Eyes
  7. Helvetespsalm 
  8. Slottet I Skuggornas Mörker
  9. Förmörkelsens Herravälde
  10. Remain In Chaos (Bonus track)
  11. Reign of Terror (Bonus track)
  12. In The Depths of Nothern Darkness (Bonus track)
  13. North Storms of the Bestial Goatsign (Bonus track)
  14. Min Vandring Till Mörkrets Furtse (Bonus track)

Revenir