Logo Facebook Logo Youtube Logo Soundcloud Logo Twitter
Kiss The Freak
Gorod kiss the freak
16/20
De Mysteriis Dom Sathanas Alive
Mayhem de mysteriis dom sathanas alive
17/20
Hardwired…To Self-Destruct
Metallica hardwired to self destruct
15/20
Album
Skitzofenech
Pochette
Paul p fenech 666
Groupe
Album
Dominion
Pochette
Ophthalamia dominion
Album
The Secrets To Life
Pochette
At the skylines the secrets to life
Metal Sickness > Chroniques > Chronique : The Charm The Fury - The Sick, Dumb & Happy (Nuclear Blast - 2017)
The Charm The Fury
The Sick, Dumb & Happy
Type de CD : Album
Date de sortie : 17/03/2017
Chroniqueur : Pierre
Date de la chronique : 06/03/2017
The charm the fury the sick dumb and happy
16/20

Voir la fiche du groupe The Charm The Fury

  • Chronique
  • Line-Up
  • Track-List
Texte

C’est en 2013 que les néerlandais de The Charm The Fury ont fait leurs premiers pas dans la cour des grands du metalcore avec un premier album, "A Shade Of My Former Self" (2013) plutôt bien accueilli par la critique et les fans du genre. Depuis, le groupe a tracé son petit bonhomme de chemin aux détours de pas mal de grosses scènes aux côtés de grosses pointures comme Slipknot, In Flames ou Five Finger Death Punch.
Il n'en fallait donc pas moins que pour que la grosse machine Nuclear Blast s'intéresse à The Charm The Fury et intègre le groupe dans son roster en vue de la sortie de son nouvel album "The Sick, Dumb & Happy".

On le sait : il n'est jamais facile de transformer l'essai d'un premier album réussi tant les attentes des fans sont de lourdes charges sur les frêles épaules d'un jeune groupe. Mais ça, The Charm The Fury n'en a rien à carrer et a choisi l'option du renouvellement en optant pour une ligne directrice ultra brute de décoffrage qui tabasse sévère... quitte à perdre des fans en route !
En effet, nos petits amis néerlandais ont décidé de faire évoluer leur metalcore en optant pour un cross over entre un son assurément metal, des touches de thrash et d'hymnes fédérateurs comme dans les 80's / 90's. Ceci explique donc l'artwork old school tape-à-l'œil réalisé par Robert Sammelin (qui a aussi bossé sur le visuel du premier jeu "Battlefield").

Ainsi, en cette nouvelle année, The Charm The Fury veut marteler à qui veut bien l'entendre qu'il a évolué à l'image de la vidéo "Down On The Ropes" sortie en janvier dernier qui démontre les néerlandais ne comptent pas tergiverser dans leurs approches et qu'ils vont envoyer du lourd... du très lourd, même !

Du coup, on se trouve donc face à un disque plutôt éloigné du metalcore convenu de "A Shade Of My Former Self" pour verser dans un metalcore très velu et sans concession qui tape là où ça fait mal ("Corner Office Maniacs", "Songs Of Obscenity", "The Hell In Me"...).
On sent que le groupe a peaufiné ses compositions à l'extrême vers la recherche d'un son plus gras qu'il y a quelques années. D'ailleurs, comme nous le confiait le bassiste Lucas Arnoldussen en interview, le fait de travailler dans un studio professionnel avec des personnes extérieures a permis à The Charm The Fury de faire évoluer sa musique de manière plus mature et de distiller une ligne directrice plus recherchée... mais très agressive !

De fait, l'un des éléments les plus marquants de cette évolution c'est la puissance vocale de la belle Caroline Westendorp qui est redoutable d'efficacité. Ainsi, la bougresse envoie un chant growl parfaitement maîtrisé sans redondance ou surenchère inutile ("Blood And Salt", "Echoes"). De plus, elle aura la bonne idée de ne pas (toujours) tomber dans la sempiternelle alternance chant hurlé / chant clair, ce qui permet de donner à "The Sick, Dumb & Happy" un côté très cru ("Down On The Ropes").

En définitive, s'il est clair que ce second album va faire couler beaucoup d'encre chez les fans de la première heure, il n'en reste pas moins que The Charm The Fury fait preuve d'une salvatrice évolution, lui évitant ainsi une réédite inutile de "A Shade Of My Former Self". Les hollandais vont de l'avant coûte que coûte, prennent des risque et nul doute que ce sera payant très vite...

Revenir

Veuillez additionner 8 et 5.
Line-up
  • Caroline Westendorp (Chant) 
  • Rolf Perdok (Guitare) 
  • Martijn Slegtenhorst (Guitare) 
  • Lucas Arnoldussen (Basse) 
  • Mathijs Tieken (Batterie) 

Revenir

Track list
  1. Down On The Ropes
  2. Echoes
  3. Weaponized
  4. No End In Sight
  5. Blood And Salt
  6. Corner Office Maniacs
  7. No Future Needs Us Not
  8. Silent War
  9. The Hell In Me
  10. Songs Of Obscenity
  11. Break And Dominate

Revenir