Logo Facebook Logo Youtube Logo Soundcloud Logo Twitter
De Mysteriis Dom Sathanas Alive
Mayhem de mysteriis dom sathanas alive
17/20
Hardwired…To Self-Destruct
Metallica hardwired to self destruct
15/20
L'Envers
Wormfood l envers
19/20
Groupe
Album
Fight The System
Pochette
Jaded heart fight the system
Album
Y&C - Gimme The Sound
Pochette
Yann armellino gimme the sound
Groupe
Album
Woke
Pochette
Legion woke
Metal Sickness > Chroniques > Chronique : Obituary - Obituary (Relapse Records - 2017)
Obituary
Obituary
Type de CD : Album
Date de sortie : 17/03/2017
Chroniqueur : Ixé
Date de la chronique : 13/03/2017
Obituary obituary
16/20

Voir la fiche du groupe Obituary

  • Chronique
  • Line-Up
  • Track-List
Texte

C'est bientôt le printemps avec les beaux jours qui reviennent, le gazouillis des oiseaux le matin ou encore la flore qui se drape de ses plus belles couleurs. Et qui de mieux pour annoncer ce renouveau annuel, avec toute la douceur et délicatesse qu'on leur connaît, que les floridiens d'Obituary ? Je vous le demande !
Plus de trente années à distiller du death metal "made in Florida" à travers le monde et voilà que la bande des frères Tardy revient avec un dixième et nouvel album intitulé tout simplement: "Obituary". Mais que peut-on attendre d'un nouvel album d'Obituary en 2017 ?

Et bien qu'Obituary fasse du Obituary tout simplement : un son gras et caverneux, du gros riff qui tabasse, la voix de John Tardy (d'ailleurs très en forme sur cet album !). Rien de bien nouveau me direz vous et vous auriez raison. Ce n'est pas le genre de la maison à innover ou expérimenter à outrance. Ils font ce qu'ils font de mieux : leur musique en se contrefichant des modes. Pour avoir interviewé John au Hellfest 2015, c'est l'impression qui s'était dégagée : des gars au naturel qui se prennent pas la tête. Et je pense que cela se retrouve dans leur musique. "Turned to Stone" publiée sur YouTube début février le démontre parfaitement :

L'éternel socle de composition Trevor Peres (guitare), John (chant) et Donald Tardy (batterie) fontionne toujours à merveille et s'est vu renforcer par l'implication plus franche de Kenny Andrews (guitare) et Terry Butler (basse). 
Bien que l'album dépasse timidement la demi-heure en durée, les morceaux sont bien aboutis et bourrés d'énergie. Ce son brut de décoffrage si particulier leur va si bien et donne aux compos tout leur sens : c'est gras et ça donne envie de mettre le son à onze au grand dam de vos voisins...
Il y a bien sûr du mid-tempo bien lourd ("Straight to Hell", "Ten Thousand Ways To Die"...) ou des chansons plus speed qui déchaineraient de sacrés pogos en concert ("Brave", "Sentence Day"...), mais dans l'ensemble, il n'y a rien à jeter et c'est un disque qui est tellement heavy qui vous aurez du mal à ne pas secouer votre tête ("End It Now" par exemple, ou encore "Betrayed").

Je trouve que le côté "simple mais efficace" d'Obituary , si on peut dire, les rend bien plus abordales que bien d'autres groupes de death metal. Ils ont aussi ce côté old school si accrocheur que l'on retrouve dans les riffs ou encore les solos. Je m'attendais à un album bien plus redondant, mais pour mon plus grand plaisir j'y ai trouvé des choses variées qui évitent une écoute monotone.
Alors bien sûr, rien de bien nouveau n'est ici proposé, mais la machine est tellement rôdée que le résultat est indéniablement efficace.
En 2017, Obituary affiche une forme olympique et confirme son staut de valeur sure du death metal old school tant en studio qu'en live (ndlr : prochain passage en France le 18 juin 2017 au Hellfest).

Revenir

Veuillez additionner 7 et 5.
Line-up
  • John Tardy (Chant)
  • Kenny Andrews (Guitare)
  • Trevor Peres (Guitare)
  • Terry Butler (Basse)
  • Donald Tardy (Batterie)

Revenir

Track list
  1. Brave
  2. Sentence Day
  3. Lesson in Vengeance
  4. End It Now
  5. Kneel Before Me
  6. It Lives
  7. Betrayed
  8. Turned to Stone
  9. Straight to Hell
  10. Ten Thousand Ways to Die

Revenir