Logo Facebook Logo Youtube Logo Soundcloud Logo Twitter
Kiss The Freak
Gorod kiss the freak
16/20
De Mysteriis Dom Sathanas Alive
Mayhem de mysteriis dom sathanas alive
17/20
Hardwired…To Self-Destruct
Metallica hardwired to self destruct
15/20
Groupe
Album
The Strongest Will
Pochette
Withdawn the strongest will
Groupe
Album
Firebirth
Pochette
Gotthard firebirth
Album
The Binding Cycle
Pochette
The fallen divine the binding cycle
Metal Sickness > Chroniques > Chronique : Herman Frank - Right In The Guts (Metal Heaven - 2012)
Herman Frank
Right In The Guts
Type de CD : Album
Label : Metal Heaven
Date de sortie : 22/06/2012
Chroniqueur : Ben
Date de la chronique : 04/06/2012
Herman frank right in the guts
12/20

Voir la fiche du groupe Herman Frank

  • Chronique
  • Line-Up
  • Track-List
Texte

Ce soir, on va se mettre au diapason de l’artiste et du disque chroniqués. J’irai donc droit au but, je ferai simple, pas forcément très inspiré mais au moins, il n’y aura pas tromperie sur la marchandise !

Qu’on soit clair, quand il y a écrit Herman Frank sur la pochette, on sait où on met les pieds ! Avec une carrière bâtie à grands coups de riffs heavy chez Accept et Victory, le guitariste ne s’est jamais montré un jusqu’au boutiste de l’avant-gardisme musical, mais plutôt un fidèle gardien du temple, soucieux de pérenniser un style aux codes bien affirmés.

Cette volonté de se placer dans une certaine continuité est clairement affichée avec un artwork extrêmement proche de celui de son premier album solo, le très bon "Loyal To None". Si l'équipe qui l'entoure a été entièrement remaniée, avec notamment l'arrivée de Rick Altzi au chant, il s'agit encore de musiciens chevronnés à qui on ne fera pas prendre un verre à gnole pour un dé à coudre (j'me comprends, j'me comprends).

Ce disque est bien joué, bien produit, ressemble à des centaines d'autres, ne souffre d'aucun défaut majeur, mais ne se distingue en rien de la masse des autres productions du genre. Il vous fera donc passer un assez bon moment si vous venez de rester coincé dans un ascenseur pendant un peu plus de trois semaines avec pour seule compagnie la musique affligeante qui sied à ce type de lieu. Il occupera  aisément une petite soirée entre potes, du genre de celles où on sort les binouzes et on finit en s'engueulant autour d'une partie de cartes, de foot ou de dominos (pour les plus âgés d'entre nous). Mais n'attendait pas que ce "Right In The Guts" vous fasse retrouver la fougue de vos vingt ans pour chevaucher Solange sauvagement sur le sofa du salon (spéciale dédicace à nos amis qui ont un cheveu sur la langue !), il est bien trop prévisible pour cela.

Ainsi, on retrouvera du heavy, du mid-tempo et même un peu de rapide, mais avec toujours un goût de déjà entendu un chouia lassant. Pourtant, Rick Altzi ne ménage pas sa peine et montre qu'il est à l'aise dans pas mal de registre, mais tout ceci peine à décoller. On retiendra surtout le titre éponyme ou l'entrainant "Starlight" mais aussi beaucoup de morceaux de remplissage qu'une ne grandissent pas la légende d'Herman Frank (l'insupportablement mièvre "Falling to Pieces", "Ivory Gate" malgré son joli solo ou encore "King Call")

Au final, on se dit surtout que ce disque paraît d'une grande pâleur quand on le compare au "Stalingrad" qu'Accept nous a sorti il y a peu. Il manque une touche de classe ou de folie (ou les deux) pour rendre ce disque attrayant. Pas surprenant quand on lit ces onze sinistres lettres au dos "Metal Heaven"… (Tout est dit !)

Revenir

Veuillez additionner 6 et 6.
Line-up
  • Rick Altzi (Chant)
  • Herman Frank (Guitare)
  • Mamalitsidis Cristos (Guitare)
  • Peter Pichl (Basse)
  • Michael Wolpers (Batterie)

Revenir

Track list
  1. Roaring Thunder
  2. Right In Your Guts
  3. Ivory Gate
  4. Vengeance
  5. Starlight
  6. Falling To Pieces
  7. Raise Your Hand
  8. Waiting
  9. Hell Isn't Far
  10. Kings Call
  11. Lights Are Out
  12. Black Star
  13. So They Run

Revenir